Saint Saturnin lès Avignon

 

 

 

 

 

saint-sat (57).jpg

 

 

 

Petit historique

La commune doit son nom à une église dédiée à Saint Saturnin, citée en 1008 et donc plus ancienne, autour de laquelle se regroupèrent quelques maison de la future agglomération. En 1096, mention dans une bulle du Pape Urbain II comme possession de l’Abbaye St-Victor de Marseille.

Les remparts, dont il ne reste plus que quelques pans intégrés dans les façades des maisons, furent construits au cours du XIVéme siècle. Ils était ouvert de 3 portes d’entrée dans la ville. Portale Avinionis en 1358; Portail de la  font ou du Thor; Porte de Jonquerettes.

 

En 1592, le terrible Baron des Adrets fait une incursion destructrice dans les états Pontificaux d’Avignon et du Comtat Venaissin.
Saint-Saturnin-lès-Avignon est prise d’assaut et pillée par les troupes du Baron.

La localité fut, non seulement l'une des victimes des guerres ravagèrent le Comtat au XIVéme siècle, mais aussi celle des épidémies de peste qui s'abattirent sur la région, si bien qu'au début du XV éme siècle, le village était pratiquement inhabité. Il connut les mêmes terreurs avec l'épidémie de 1588 qui causa plus de cent victimes sur deux cent-cinquante habitants !

 

 

st-saturnin_lavoir (9).jpg


st-saturnin_lavoir (2).jpg


 

 

st-saturnin_moulin.jpg
st-saturnin_lavoir (8).jpg

Minoterie sur la droite de la photo

st-saturnin_lavoir (3).jpg

 Prise de vue de la roue à aubes.

 

st-saturnin_lavoir (10).jpg

 

st-saturnin_lavoir (1).jpg

Le lavoir fut construit en 1868.

 

saint-saturnin (30).jpg

 

st-saturnin_lavoir (16).jpg

Lavoir route de Pernes

 

 


saint-saturnin (2).JPG

Eglise paroissiale Elle dépend du diocèse d'Avignon, doyenné de Sorgues. Remaniée et modifiée à plusieurs reprises dans le courant du XVIII éme siècle. De grosses réparations à la voûte ont été faites au milieu du siècle suivant. En 1812, le cimetière se trouvait toujours à côté de l'église. Le clocher est à deux arcatures (fin XVIII ème) surmontées d'une horloge et d'un modeste campanile.

saint-saturnin (5).JPG

 

saint-saturnin (4).JPG

 


saint-saturnin (3).JPG

Olivier juste à côté de l'église

 

 

 

saint-saturnin (9).jpg

Minoterie "Tarascon", la cheminée est plus courte aujourd'hui

 

 saint-saturnin_minoterie CP.jpg

 

saint-saturnin (10).jpg

 La passerelle que nous voyons sur la carte ancienne existe toujours. Carte juste au dessus.

 

saint-saturnin (27).jpg

Chemin de Brulefer le long de la Sorgue (face du lavoir).

 

 

 

 

 saint-sat (4).jpg

 saint_saturnin (1).jpg

Avec la fontaine qui existe encore aujourd'hui. Mais pas de photo de la fontaine, car impossible à prendre, il y avait des tables et chaises de café tout autour la fontaine.

 


saint-sat (2).jpg

saint-sat (6).jpg


saint-sat (7).jpg

Belle maison dans une ruelle

 

 

saint-sat (22).jpg

Place de l'arbre de la Liberté

 


saint-sat (10).jpg


saint-sat (16).jpg


saint-sat (17).jpg


saint-sat (21).jpg



saint-sat (25).jpg
saint-sat (33).jpg

Ce frontispice (élément d'architecture) sur trouve à la rue de la Draille. Probablement une ancienne porte, aujourd'hui murée.


saint-sat_blason (2).jpg

Armoiries: D'azur au Saint-Saturnin d'argent, tenant sa crosse et bénissant, posé sur une terrasse de chêne, accosté de deux étoiles d'or.

 

 

saint-sat_cafe_gare (9).jpg
saint-sat_cafe_gare (6).jpg

Autrefois, c'était un vrai café, créé en 1868 et démoli en 1991. Aujourd'hui c'est une peinture en trompe l'oeil.
saint-sat_cafe_gare (7).jpg

 

 

 

Monument aux morts sur le côté de la mairie. Pas de plaques de marbre rapportées mais les noms sont directement gravés dans la pierre.
saint-sat_monument_morts (4).jpg
saint-sat_monument_morts (5).jpg

 


saint-sat_mairie (1).jpg
 saint-saturnin_mairie .jpg

 

 

tunnel.jpg

 

tunnel.jpg

 

 

 

 

 

Petits plus

 

Au 11éme siècle, Guillaume de Saint-Saturnin est le premier seigneur connu.

La forme circulaire du village atteste qu'autrefois il était entouré de remparts (qui existaient déjà au milieu du 14éme siècle).

Au 19éme siècle, culture de la garance sur les terres alluvionnaires de la commune.

Notre Dame  du Sacré Coeur, dite Saint-Luc, est également surnommée "Chapelle du voeu de Guerre". En 1943, la localité se trouva malgré elle, à peu de distance des dépôts d'explosifs constitués à Entraigues (dépôt du plan d'Entraigues), véritable danger permanent. La municipalité émit alors le voeu que, si la guerre se concluait sans aucun dommage pour la ville, une chapelle serait construite. Saint-Saturnin resta à l'écart de tout événement douloureux et, c'est ainsi, que la chapelle fut érigée en 1947.

L'un des trois seuls tunnels ferroviaires construits en Vaucluse se trouve entre Saint-Saturnin et Morières. Il est long de 999 mètres, sur la ligne Avignon- Marseille via Cavaillon. La porte côté Cavaillon se trouve dans une courbe, un peu à la sortie de la gare de Saint-Saturnin, dans le fond d'une profonde tranchée.

 

 

 

 

 

Sources de l'article:
- Guide complet des communes de Vaucluse de Michel de la Torre.
- Le Vaucluse, les 151 communes des éditions Delattre.
- Dictionnaire des communes de Robert Bailly.

 

 

 

 

 

 

 



10/10/2022
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 144 autres membres


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Créer son blog gratuit | Espace de gestion