Soupe aux cailloux de la Durance


Une légende très ancienne, un vieux chaudron et quelques galets de la Durance qui font perdurer cette légende.

Au temps jadis, un vagabond qui allait de villages en villages avec son baluchon. Sa seule richesse était constituée d'une marmite toute cabossée et de quelques galets ramassés dans le lit de la Durance.   
Il s'arrêta un jour sur la place d'un village, rempli sa marmite d'eau à la fontaine et mit ses galets au fond.
- Venez gouter ma bonne soupe s'écria-t-il. Elle serait encore meilleure avec quelques légumes d'ici.
Les villageois curieux s'approchèrent... Petit à petit ils lui apportèrent, par bonté, pour les uns des poireaux, de la courge, des carottes, pommes de terre...,
et pour d'autres des morceaux de viande.
Avec les galets qui, avec le bouillonnement rebondissaient et écrasaient pendant des heures les légumes au fond de la marmite, tout ceci donna à la fin une soupe fabuleuse.
Tout le village se réunit alors autour d’une grande table, et tous partagèrent cette soupe en faisant la fête.
Ainsi est né la soupe aux cailloux, "une soupe paysanne" qui s'adapte aux variétés locales de légumes.

* La première version connue de ce conte est collectée par Madame Dunoyer (journaliste et femme de lettres) dans ses "Lettres Historiques et Galantes" (1720).


La morale de cette histoire: Montre que la débrouillardise, l'initiative et la solidarité permettent des moments de partage.

La soupe aux cailloux est reprise aujourd'hui dans certains villages à l'occasion de festivités traditionnelles, comme le 15 août, à l'Isle sur Sorgue. 

 

 



04/11/2020
14 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 200 autres membres


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Créer son blog gratuit | Espace de gestion