Violès

 

 

 

 

Le bourg est né d'un modeste prieuré appartenant à l'abbaye d'Aiguebelle: Saint-Pierre.
Le 6 août 1179, Guillaume de Baux, prince d'Orange, prend sous sa protection et sauvegarde la "grange de Violés" et la maison du cloître.
Cité en 1363, "Violesum"; nommé Saint-Pierre de Violès au XVI éme siècle.

Le territoire, peu habité jusqu'au  XV éme siècle, fut "peuplé" par l'abbé d'Aiguebelle grâce à un acte d'habitation établi en faveur des habitants de Villedieu.

Violés fut érigé en *baronnie, le 13 février 1618, par Philippe-Guillaume, prince d'Orange, en faveur de Riquebourg Trigault; il passa ensuite aux Langes, Béranger de Langes, Saunier, serres, Allard.

Violès est une commune rurale.

 


violes (6).jpg

Place général de Gaulle

 

 

***

 

 L’église paroissiale Saint Pierre du XVII ème, souvent réaménagée et agrandie avec son fronton et clocher à flèche de pierre du XIX éme siècle.


violes (7).jpg

 

violes (5).jpg

Nous voyons cette plaque sur le devant la façade de l'église. La crue de l'Ouvèze du 22 septembre 1992 a particulièrement éprouvé la commune.

 

violes (4).jpg

 Eglise Saint-Pierre et l’ancienne maison curiale attenante et d’époque, vacante, rappelle ce temps lointain.

 

 

***

 


violes (9).jpg
violes (10).jpg

 

 ***


violes (12).jpg

Rue principale, photos dessus et dessous

 

violes (15).jpg

 


violes (13).jpg

 

 

violes (2).JPG

Mairie en 2011


violes (14).jpg

Mairie en 2022

 



violes 1.JPG

Cette plaque se trouve au début du cours Rigot



 

 gare violès.JPG

 Gare de Violès. De 1907 à 1952, la ville possède une gare sur la Ligne d’Orange à Buis-les-Baronnies, permettant, entre autres, l'exportation de raisin et de vin.

 

 

Blason de Violès.jpg

Blason: D'azur à la crosse épiscopale posée en pal, chargée d'un cornet et accostée en chef de deux fleurs de lys et en pointe de deux grappes de raisin, le tout d'or.

 

Petit plus

Le nom de Violès vient, dit-on, des violettes qui abondaient dans les champs où fut établi le village. Un chemin est baptisé chemin des violettes. Violès posséda son rempart construit en galets roulés de l'Ouvèze, dont quelques pans son encore debout (Rue des Barrys).

 

 

* La définition de baronnie dans le dictionnaire: est *fief relevant directement de la couronne. Terre seigneuriale, composée de plusieurs châtellenies, et conférant à son possesseur le titre de baron; terre et seigneurie d'un baron. 

* Fief: Bien, droit ou revenu qu'un *vassal tenait de son seigneur.

* Vassal: Personne liée à un seigneur par l'obligation de foi et hommage.

 

 

 

Sources de l'article:

- Site officiel de Violès

- Guide complet des communes de Vaucluse de Michel de la Torre.
- Le Vaucluse, les 151 communes des éditions Delattre.
- Dictionnaire des communes de Robert Bailly.  

 












01/10/2022
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 144 autres membres


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Créer son blog gratuit | Espace de gestion