Sérignan du Comtat

 

 


 serignan (146).jpg

 

 

Petit historique:

 En 1137, "de Serignano" est cité. Les formes les plus anciennes sont Serinano, attestée en 1138, puis Serinna en 1150. Elles dérivent ensuite en Serignani en 1216, Serihanum en 1319 et Serignan en 1491.

 

 Ce n'est qu'après la chute de l'Empire romain, que Guillaume 1er, l'un des princes d'Orange, fit construire un château autour duquel les gens se regroupèrent et construisirent des murailles.

C'est ainsi qu'est né Sérignan-du-Comtat, au 13ème siècle.

 

En 1512, le baron de Sérignan, Jean de Poitiers, père de Dyane de Poitiers est seigneur du fief.
En 1565, Dyane de Poitiers, favorite d’Henri II, séjourne au château. 

Seigneurie des comtes de Toulouse inféodés au 13éme siècle à ceux des Baux. Le fief passa entre les mains de nombreux seigneurs, certains illustres comme le père de  Dyane de Poitiers et les ducs de Bouillon; enfin la communauté rachète la seigneurie (devenue baronnie en 1777). La Baronnie comporte 3 villages; Travaillan, Camaret et Sérignan du Comtat.

 

La commune a beaucoup souffert des guerres de Religion; dans la seule année 1563, alors que habitants étaient à l'office, le village est pris deux fois par les protestants qui dévastent le site et massacrent la population. 

 

 

***

 

 

Le village a d'abord été une seigneurie des Comtes de Toulouse pour devenir, au Moyen-âge, le chef-lieu d'une importante baronnie. L'une des principales titulaires a été Dyane de Poitiers.

 

Cette baronnie a beaucoup souffert, nous l'avons vu, lors des guerres de religion en 1563 et a duré jusqu'à la Révolution Française.
Le village a fait partie du district d'Avignon lors de la réunion du Comtat à la France en 1791, du département des Bouches du Rhône en 1792 et de Vaucluse en 1793. Sérignan du Comtat a eu un certain nombre "d'enfants célèbres";
Le plus connu d'entre eux est le grand entomologiste, Jean-Henri Fabre.
Bien qu'il ne soit pas natif du village, c'est à Sérignan qu'il a passé la période la plus féconde de sa vie. Il s'y installe définitivement, à partir de 1879, dans sa maison appelée "Harmas". (Source: dépliant de la mairie).

 

 

 

***

 

  

Sérignan est un joli petit village de Vaucluse entouré de vignobles. Les maisons sont construites en pierre du pays, aussi appelées "pierre du Midi ". 

 

 

Entrée du village

serignan (144).jpg

 

 

Lavoir à l'entrée du village 

serignan (135).jpg

 


serignan (139).jpg

 


serignan (142).jpg


  

***

 

 

serignan (133).jpg

 

 serignan (128).jpg


serignan (129).jpg

 

 

*** 

 

 

serignan (1).jpg


serignan (121).jpg

 

serignan (122).jpg

 

  

***

  

 

serignan (105).jpg

 

serignan (120).jpg


serignan (117).jpg


serignan (118).jpg


serignan (103).jpg
  

 

***

 

 

A l'origine, l'ancienne église se trouvait vers le château. Elle a été démolie, puis reconstruite à l'endroit actuel. L'Eglise Saint-Etienne (MH) est un ancien prieuré. Achevée en 1765, restaurée 18éme siècle. Imposant portail 18éme dans une belle façade en demi encorbellement.


serignan (113).jpg

  

serignan (97).jpg

La tour ronde du 15éme siècle, jouxte l’église Saint-Etienne. La base du clocher était un ancien donjon qui faisait partie des remparts. Le clocher octogonal est du 18éme siècle, surmonté d’un campanile et de l'horloge communale.
   

 serignan (112).jpg

  

serignan (109).jpg

Intérieur de l'église

  

serignan (112) bis.jpg
  Dans la niche, au dessus de la porte

  

serignan (6).jpg
 Eglise Saint-Etienne vue par l'arrière

 

 

***

  

 

serignan (94).jpg

 

 

***

  

 

 serignan (99).jpg

Château dit de "Dyane de Poitiers". Le château appartient au père de Dyane de Poitiers, favorite de François 1er. Elle séjourna à la fin de sa vie, en 1565, à Sérignan dans le château de son père, alors Seigneur des lieux.


serignan (70).jpg

La maison Dyane de Poitiers, le donjon et l'église Saint-Etienne. 

 cp serignan_place_mairie.jpg

 

serignan (18).jpg


serignan (20).jpg
Château vu de l'arrière, rue du Moulin.

 

 

***

  

 

Mairie .JPG

Ancienne maison séculaire. La porte en bois à droite était, à l'époque, la prison et le porche le plus à gauche était le garage du corbillard. Source: Monsieur Jean-Pierre Ros (association du patrimoine de Sérignan)

 

 

serignan (88).jpg

cp serignan_hotel-ville.jpg

 


serignan (86).jpg

Mairie sur le côté. 

 

  

***

 


serignan (40).jpg


serignan (52).jpg

Poterne, l'entrée de l'ancien château. Source: Monsieur Jean-Pierre Ros (association du patrimoine de Sérignan)

  

serignan (32).jpg

Dessous de le poterne. Cette porte cimentée était le poste des gardes. Source: Monsieur Jean-Pierre Ros (association du patrimoine de Sérignan)

 

 serignan (30).jpg

 

  

***

 

serignan (57).jpg

A côté de la mairie se trouve la maison de Guillaumont. A l'époque, la maison du régisseur de Dyane de Poitiers. Source: Monsieur Jean-Pierre Ros (association du patrimoine de Sérignan).

Nous voyons la poterne sur la gauche.

 

serignan (60).jpg

 

serignan (41).jpg

 

serignan (51).jpg

 

serignan (42).jpg

  

serignan (59).jpg

 

serignan (46).jpg


serignan (44).jpg

 Un reste de mur du château


serignan (45).jpg

 

 

 

***

 

 

serignan (25).jpg


serignan (27).jpg

 

 

 

 

***

 

 

serignan (64).jpg


serignan (63).jpg

 

serignan (61).jpg


serignan (65).jpg


serignan (69).jpg

 

serignan (62).jpg

 En sortant à l'arrière du jardin des Fontaines, une jolie vue nous attend.

 

 

 

***

 

serignan (14).jpg

 

 serignan (10).jpg

 


serignan (12).jpg
Maison non restaurée. Juste quelques salles qui sont utilisées par des associations, et pour des expositions. La restauration globale serait très onéreuse. (On notera que le prénom Dyane est, dans certaines rues, Orthographié... Diane !)

 

 

 

***

 

 

 

 blason de sérignan du comtat.jpg

 Blason

De gueules à la lettre S capitale d'argent, accompagnée de six besants du même ordonnés en orle, au chef échiqueté de gueules et d'argent de trois tires.

 

 

Petit plus

Dyane est née le 31 décembre 1499 dans le château familial du Dauphiné. Fille de Jean de Poitiers, elle est prénommée Dyane en référence à la déesse de la chasse dans la mythologie antique. Elle est initiée à la chasse par son père, qui l’y emmène dès ses 6 ans.

 

 

 

Sources de l'article:
- Guide complet des communes de Vaucluse de Michel de la Torre.
- Le Vaucluse, les 151 communes des éditions Delattre.
- Dictionnaire des communes de Robert Bailly

- Un grand merci à Monsieur Jean-Pierre Ros (association du patrimoine de Sérignan) pour ses nombreuses informations.

- Site officiel: Sérignan du Comtat
- Sérignan du Comtat: Provence Web

- En savoir plus:  Carnet d’histoire Dyane de Poitiers



15/02/2024
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 156 autres membres


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Créer son blog gratuit | Espace de gestion