Jardin romain à Caumont sur Durance

caumont_jardin_romain (60).jpg

Le parc est gratuit. Les animaux ne sont pas acceptés

 

Inauguré en 2008, cet  espace d’agrément a été organisé en 8 jardins thématiques dédiés symboliquement à une divinité antique.
Cet exceptionnel vestige fut découvert lors de fouilles réalisées en 1998, ont permis de dégager un vaste jardin antique unique en Gaule couvrant 12 000 m², proche de la chapelle Saint-Symphorien jouxtant un important domaine résidentiel gallo-romain datant vraisemblablement du I° s avant J-C.

 

caumont_jardin_romain (62).jpg

.


caumont_jardin_romain (63).jpg

 

***


caumont_jardin_romain (64).jpg

.

caumont_jardin_romain (68).jpg

.
caumont_jardin_romain (65).jpg

 

***


caumont_jardin_romain (69).jpg

.


caumont_jardin_romain (71).jpg

 

***


caumont_jardin_romain (72).jpg

Nous voyons au fond la Chapelle Saint Symphorien.


caumont_jardin_romain (106).jpg

 

***


caumont_jardin_romain (74).jpg

 

***

 

caumont_jardin_romain (89).jpg


caumont_jardin_romain (76).jpg

Le bassin d'agrément d'une longueur unique en France.
Par son caractère exceptionnel, le bassin du jardin romain de Caumont est la pièce archéologique maîtresse du site. Ses dimensions (65 m de longueur, 3.20 m de largeur et 1.20 m de profondeur) en font un vestige unique en son genre pour la Gaule.
La technique de construction est également originale: les murs ont d’abord été conçus en négatif, par creusement de tranchées dans la terre. Les tranchées ont été remplies d’un blocage au mortier de chaux et, après prise du mortier, le creux du bassin a été vidé et les parois intérieures habillées d’un double revêtement d’étanchéité. En outre, c’est la signature de vrais professionnels.
Le fond du bassin a été pavé de petites briquettes d’argile de couleurs variées montées en opus spicatum (en épi). On en compte près de 55000 !

 

***


caumont_jardin_romain (88).jpg

.

 

caumont_jardin_romain (79).jpg

.

 

caumont_jardin_romain (82).jpg

 

***


caumont_jardin_romain (92).jpg

.

caumont_jardin_romain (90).jpg

***

caumont_jardin_romain (111).jpg

.
caumont_jardin_romain (101).jpg

Le jardin d’agrément est entièrement clos par un mur de 3 m de hauteur.
Le parement d’origine, en opus reticulatum (dés de pierre montés en diagonale), est d’une extrême rareté en Gaule. Toutefois, le mur, mal fondé, s’est écroulé assez rapidement par pans entiers. Il a alors été reconstruit selon une technique plus classique (opus vitatum) et consolidé par des contreforts, bien visibles aujourd’hui.

 

***


caumont_jardin_romain (103).jpg


caumont_jardin_romain (104).jpg

 

***


caumont_jardin_romain (112).jpg

 

***


caumont_jardin_romain (113).jpg

 

caumont_jardin_romain (116).jpg

 

***


caumont_jardin_romain (114).jpg

Un coin de fraicheur ou il y à des bancs

 

***



caumont_jardin_romain (1).jpg

Le labyrinthe

caumont_jardin_romain (66).jpg

 

***

caumont_jardin_romain (118).jpg

 

***

 

caumont_jardin_romain (109).jpg

Jardin de Jupiter

 


caumont_jardin_romain (108).jpg

 

 

 ***

 

 

- Source de l'article: Site officiel du jardin romain

 

 



23/06/2020
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 205 autres membres

**********
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Créer un blog gratuit | Espace de gestion