Gorges de La Nesque

 

 

 

 La Nesque prend sa source à Aurel (qui alimentait au 19éme siècle jusqu'à 20 moulins sur son passage), avant de se jeter dans de profondes et sublimes gorges, en aval d'un petit étang.
Les abords de cette rivière attirèrent les populations  primitives car elles ne manquaient pas d'avantages: grottes, forêts, poissons etc... Les néolithiques poursuivirent l'occupation et l'abri du Castellaras a livré des restes de céramiques et une riche industrie lithique osseuse.

Complétement au fond des gorges de la Nesque, sur la rive droite et sous une triple avancée de la roche, se trouve l'ancien prieuré aux Saints Jacques et Michel qui dépendait en 1080 de Saint Victor de Marseille, sous le titre de saint-Michel de Fontbonne puis, au 15éme siècle, de Montmajour. D'origine romane elle a été reprise et reconstruite au cours des siècles, mais en utilisant les mêmes matériaux (d'où la présence de pierres à taille décorative).

Au dessus, est un premier abri, puis un second auquel on accédait par un trou d'homme creusé dans le roc à une époque inconnue, très ancienne. En cas de danger, les occupants pouvaient se réfugier dans la caverne supérieure à l'aide d'une échelle ou d'un cordage, retiré une fois en sécurité (ce fut en somme le principe adopté plus tardivement dans les donjons).

 

La route touristique entre les Villes sur Auzon et Monieux:  Dans les limites communales se découpe le gigantesque canyon de la Nesque. Hormis les mois d'hiver, celle-ci est souvent inexistante et son lit desséché. Si elle coule au fond de l'étroite gorge aux parois inviolées, c'est pour ce perdre sous le roc et continuer son cours souterrainement.

 


La route impressionnante permet d'admirer les gorges et "Le Rocher de Cire" que l'on peut voir du belvédère Castellaras aménagé à cet effet, au dessus d'un à pic impressionnant de plus de 200 mètres.
De l'autre côté, la paroi s'élève encore à plus de 100 mètres ! Cette falaise était et est peut-être encore, le lieu de prédilection des abeilles sauvages qui venaient y déposer leur miel. Le rocher de cire à inspiré une légende à Frédéric Mistral.



Nous avons parcouru la route des Gorges de La Nesque pour l'Ascension mais... Sous la pluie (mai 2023).
Le brouillard épais enveloppait toute la vallée, y compris la route. Cela donnait un autre aspect. Mais cela reste vertigineux.
Ce site naturel et historique est Labélisé "Réserve de Biosphère" par l'Unesco et appartient au réseau européen "Natura 2 000".

.

 

***

.

 

Faisons ensemble la route de la Nesque. (Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir).

monieux_gorges_nesque (97).jpg
monieux_gorges_nesque (99).jpg
monieux_gorges_nesque (104).jpg
monieux_gorges_nesque (105).jpg
monieux_gorges_nesque (108).jpg
monieux_gorges_nesque (111).jpg

 

monieux_gorges_nesque (93).jpg

Relais de Fayol
La route a vu le jour en 1911. Trois tunnels ont même dû être taillés dans la falaise pour en permettre le passage.
Désormais, il ne fallait plus qu’une nuit pour parcourir la distance entre Sault et Carpentras, à une vitesse de 7 km/h. Des haltes nécessaires pour reposer et ressourcer hommes et bêtes étaient prévus, comme au Relais de Fayol, par exemple. Source Ventoux Provence

 

monieux_gorges_nesque (48).jpg


monieux_gorges_nesque (45).jpg

monieux_gorges_nesque (51).jpg

 

monieux_gorges_nesque (59).jpg

monieux_gorges_nesque (55).jpg
monieux_gorges_nesque (52).jpg


monieux_gorges_nesque (61).jpg
monieux_gorges_nesque (63).jpg

 

monieux_gorges_nesque (71).jpg


monieux_gorges_nesque (66).jpg

monieux_gorges_nesque (86).jpg

 


monieux_gorges_nesque (90).jpg

 

monieux_gorges_nesque (88).jpg

 

monieux_gorges_nesque (44).jpg

 

.

 

***

 

.

 

monieux_gorges_nesque (39).jpg

monieux_gorges_nesque (42).jpg


monieux_gorges_nesque (40).jpg
monieux_gorges_nesque (16).jpg
monieux_gorges_nesque (43).jpg monieux_gorges_nesque (33).jpg
Stèle en l'honneur de  Frédéric Mistral , dressée au belvédère du Castelleras en 1966.


Le site du Rocher de Cire à inspiré Mistral dans un des chants de son poéme "Calendal". De son livre mémoires et récits de Frédéric Mistral (publié en 1915).
Frédéric Mistral, Calendal, chant VII :
« Cette Nesque s'engouffre dans une gorge
anfractueuse et sombre ;
et vient ensuite un point où le roc brusquement
et incroyablement se cabre ...
C'est du Rocher du Cire qu'il s'agit :
Ni chat ni chèvre, ni satyre,
Je vous en réponds bien, jamais n'y grimperont !

 

.

 

***

 

.

 

Toutes les photos dessous sont prises depuis le belvédère.

monieux_gorges_nesque (29).jpg
monieux_gorges_nesque (7).jpg

Rocher de Cire.

 

 

monieux_gorges_nesque (9).jpg

monieux_gorges_nesque (20).jpg

monieux_gorges_nesque (24).jpg

Sur cette photo, nous voyons bien la route taillée dans le flanc des gorges, la route est impressionnante. Imaginez par beau temps !


monieux_gorges_nesque (28).jpg

monieux_gorges_nesque (31).jpg



 

 

 Petit plus

On voit la double erreur commise par certains lorsqu'ils parlent du "Rocher du Cire" d'autant plus qu'il pensaient certainement au Sire, le seigneur !
En réalité cette désignation est en rapport avec la production des abeilles: cire et miel. (Il était nécessaire de le préciser). Source: Robert Bailly

 

 

 



Sources:
- Guide complet des communes de Vaucluse de Michel de la Torre.
- Le Vaucluse, les 151 communes des éditions Delattre.
- Dictionnaire des communes de Robert Bailly.

- Ventoux Provence, Gorges de La Nesque

- Frédéric Mistral

Les gorges de La Nesque (Wikipédia)

- Légende de Cire

 

 

 

 



27/05/2023
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 154 autres membres


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Créer son blog gratuit | Espace de gestion