Glacières du Mont-Ventoux

 

Glacières du Mont-Ventoux

 

Une activité peu connue.

Le Mont-Ventoux enneigé. La température est caniculaire en été, mais peut descendre à - 30 ° degrés en hiver.

Au 17 éme siécle, un commerce lucratif se développa entre Bédoin, au pied du Ventoux et les villes de la région... Les glacières du Mont Ventoux ...


Les Papes, consommateurs de glace, s'approvisionnaient à Bedoin. La glace était alors stockée dans la tour de la glacière sous les considérables voûtes du Palais des Papes (la tour de la glacière est aussi connue pour les effroyables événements qui s'y sont déroulés en 1791. Les dépouilles de 60 personnes massacrées le 17 septembre, à Avignon, y ont été jetées !)
Ils l'utilisaient et la consommaient pour pouvoir consommer des boissons fraiches et aussi pour la conservation les aliments.
Le ramassage de la glace s'effectuait sur le versant sud du Mont Ventoux, car le côté nord gelé restait impraticable.
Des fermiers armés de pics et de pelles récupéraient la neige et des blocs de glace au dessus de 1000 mètres et l'on stockait la glace dans des puits à neige, appelés glacière.
C'est au 17éme et 18éme siècle que les glacières connurent leur gloire.
Un chemin d'accès avait été tracé entre le chalet Reynard ou l'on trouvait les premières glacières creusées dans la Combe et le sommet.
Les chargements acheminés jusqu'à Bedoin par des mulets, étaient ensuite transportés par des chevaux jusqu'à Avignon.

*

Sur Wikipédia


Glacières du Ventoux
 
Au XVIIe siècle, la fabrication par accumulation et tassement de neige dans des cavités et l'exploitation des cubes de glace transformée durant l'été est une activité importante permettant, entre autres choses, la fabrication des sorbets ou la conservation des cadavres.
Ce commerce, contrôlé par les vice-légats pontificaux, s'étend jusqu'à Avignon, Marseille et Montpellier.
 
En 1724, l'historien Joseph Fornery indique que ce sont les habitants de Bédoin, durant l'hiver, qui font des magasins de neige dans la montagne pour en faire ensuite un commerce considérable.
Bien que sur le versant septentrional se retrouve la Combe de la Glacière, c'est sur le versant méridional que cette pratique est la plus répandue grâce à la facilité du transport vers la plaine comtadine.
La technique de production reste connue.
Durant tout l'hiver, des hommes chaudement vêtus de peaux de bête partent à dos de mulet, entre la Combe Fiole et le Combe du Grand Clos, pour entasser de la neige fraîche dans des fossés préparés à l'avance, puis la recouvrent de branchages et de feuilles afin de la conserver.

Quelques textes provenant de la comptabilité des fermiers de la glace donnent une idée de la production.
En 1719, ce sont 22 tonnes qui parviennent à Montpellier, soit, avec une perte estimée à 50 %, 45 tonnes qui sont parties du Ventoux.
Vers la fin du XVIIIe siècle, les fermiers reçoivent 6 000 livres pour leurs livraisons, ce qui correspond à la vente de 1 500 tonnes de glace.

Entre 1707 et 1716, ce sont surtout Carpentras, Avignon, Orange et Arles qui passent des contrats avec les fermiers. Plus ponctuellement apparaissent Nîmes et Montpellier.
La livraison s'effectue de nuit avec halte le jour.
La neige pilée étant alors entreposée et tassée dans des glacières locales. Les charrois mettent une nuit pour atteindre Carpentras ou Avignon, deux nuits pour Nîmes et trois nuits pour Montpellier.
Ce commerce va perdurer jusqu'à la fin du XIXe siècle, la commune de Bédoin comptant alors neuf conserves de neige d'environ 25 m3.

A partir de la deuxième moitié du XIXeme siècle, l'arrivée des chemins de fer permet d'accélérer le transport de la glace sur les relations les plus éloignées et donc de limiter la perte due à la fonte.

Affiche des chemins de fer du PLM.. pour le transport de glace en 1867.

En 1858, Charles Tellier développe les premières machines à froid industriel qui permettent de fabriquer de la glace en toutes saisons (il crée un premier entrepôt de stockage des denrées sous froid en région parisienne en 1896).

L'apparition de la glace artificielle met finalement un terme à cette activité vers 1890.

En 1936, un grand centre de glaçage de la S.T.E.F. (Société des Transports et Entreposages Frigorifiques) s'installe à Avignon - Fontcouverte. Cette "usine" fabrique de la glace pour le refroidissement des wagons de transport des fruits et légumes de Provence et aussi des pains de glace pour l'usage industriel et domestique. Il y a aussi un entrepôt frigorifique. (Au plus fort de sa production, dans les années 50, cette unité produira environ 800 Tonnes de glace par jour!).

Le stand de la STEF à la foire d'Avignon en 1939... Il n'y a pas encore chez les particuliers de réfrigérateurs, mais des "glacières" qu'il faut alimenter régulièrement en blocs de glace.

La disparition progressive de l'usage de la glace et la disparition des transports par wagons frigo conduisent à la destruction de ces installations en 2000. Il ne reste plus aujourd'hui sur le site que des entrepôts de surgélation.

L'entrepôt de la STEF de 1936. Sur le côté le "toboggan" à pains de glace.

 

*

Le saviez vous? En 1850, Edmond Carré a inventé le réfrigérateur à eau et acide sulfurique ! Le principe du réfrigérateur tel que nous connaissons aujourd'hui a été inventé en 1876 par Carl von Linde. Une des premières utilisations de la réfrigération domestique a eu lieu aux États-Unis autour de 1895.

* J'ai eu l'idée de cet article, en regardant le film qui est passé à la télévision "La Bastide blanche", tiré d'un roman de Jean-Michel Thibault. Puis je me suis demandée si cette histoire de glace en Vaucluse existait réellement. Donc j'ai chercher dans des livres, sur internet, et par hasard, j'ai trouvé ce résumé sur Wikipédia. Je trouve bien dommage que cette activité soit peu connue. Moi-même je ne connaissais pas cette activité qui s'est passée dans notre département. Voilà, j'ai fais cet article pour que tout le monde connaisse cette histoire qui a existait en Vaucluse au 17 éme siécle.

 

PPS du Mont ventoux enneigé 2013 [ici]

 

 



14/06/2012
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 441 autres membres


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion