Maison de Pagnol au cinéma

 

 

 

 Une visite guidée de la "Propriété Luc" au cœur du Domaine Départemental de Pichauris, à Allauch. (Domaine de chasse privé situé dans le quartier de Pichauris).

(L'éthymologie du nom Pichauris est "la colline de l'aurore", "auri", signifiant le versant du soleil levant et "pich" déformation phonétique de "puèch" signifiant colline.) 

 

La commune d’Allauch est propriétaire de la bastide dans laquelle se sont déroulés les tournages de "la Gloire de Mon Père", du "Château de ma Mère" et du "Temps des Secrets".

La célèbre maison du décor du cinéma représentant la "Bastide neuve" où Marcel Pagnol allait passer ses vacances.  

Les scènes du "Château de ma Mère" n'ont pas été tournées au château de la Buzine à Marseille, mais au Domaine d'Astros à Vidauban dans le Var. (Le château de la Buzine était en ruine pour l'époque du film 1990).

 

 

 

 

Notre guide, Patrice, nous a accompagnés pour une visite guidée à la découverte du lieu du tournage de la maison de vacances du film de Pagnol.

Point de départ, parking des micocouliers, au Parc de Pichauris. Nous sommes un groupe de 27 personnes.

 

 

pagnol_allauch (89).jpg

 


pagnol_allauch (90).jpg

 

 

 

Nous commençons par une balade d'une heure, bien agréable, dans les collines de Pagnol. Le silence des collines, juste le bruit du vent qui nous entoure, un vrai dépaysement.

  

pagnol_allauch (86).jpg

 


pagnol_allauch (87).jpg

 

 

pagnol_allauch (81).jpg

 Nous avons eu de la chance, il faisait beau ce jour là.

  

pagnol_allauch (24).jpg

 Nous arrivons à la maison du film.

 

 

 pagnol_allauch (3).jpg
Sur le chemin, nous commençons à apercevoir la maison.

 

pagnol_allauch (78).jpg

Voilà la maison du film "La gloire de mon père". On est saisis et, immédiatement, replongés dans l'ambiance du film. Tout nous semble familier. On se sent comme transportés dans une autre dimension. On s'attend à voir sortir Marcel ou ses parents... Et pourtant, cette maison est totalement... Factice. L'équipe des décorateurs a réalisé des prouesses. Ils ont "doublé" la superficie d'une ancienne maison qui se trouve, du coup, derrière, pour la transformer en une bastide correspondant aux souhaits du réalisateur. C'est une "vraie-fausse" maison. Ni eau, ni électricité, elle ne serait pas habitable. C'est un décor. Mais c'est tellement réaliste qu'on aimerait y rester pour y passer des vacances... Et pourquoi pas à l'époque, au milieu de la famille Pagnol.

 


pagnol_allauch (34) bis.jpg
Le lieu où les acteurs incarnant la famille Pagnol se réunissait, à l'ombre du grand chêne (dans la vraie maison, c'était un figuier) qui "servait de treille" pour les repas du soir, éclairés d’une lampe tempête. 

 

pagnol_allauch (20).jpg

 Les fenêtres sont des fenêtres de récupération, elles ne sont pas neuves lors de la construction. La façade est factice, les pierres apparentes sont un simple décor. Le guide nous a dit de tapoter dessus, ça sonne creux. On dirait des vraies pierres tellement que c'est bien fait. Dans les premiers films, ces pierres n'existent pas, la maison est revêtue d'un crépi ocre jaune. La bâtisse a été ensuite à nouveau transformée pour un autre film (le temps des secrets), avec un crépi ocre rouge et des pierres apparentes.

 

 

 

Nous entrons à l'intérieur de la maison

 

pagnol_allauch (69).jpg

 

 

pagnol_allauch (43).jpg

  

pagnol_allauch (71).jpg

  Cuisine avec l'eau "à la pile" (à l'évier) réalisé en béton ciré ressemblant à une vraie pierre. Mais pas d'eau qui coule au robinet... D'ailleurs, la pile n'est pas au même endroit que dans les premiers films, elle a été (facilement) déplacée.

 

 

pagnol_allauch (58).jpg

 Courrier et enveloppe... imprimés que d'un seul côté. Tout est factice !

 


pagnol_allauch (61).jpg

LE cartable en cuir de Marcel ...


pagnol_allauch (62).jpg

 

  

pagnol_allauch (47).jpg
 LA machine à coudre d'Augustine (dans le film)... Elle était couturière.

 


pagnol_allauch (67).jpg

 Journal imprimé... que d'un seul côté ! (la "magie" du cinéma). Il est écrit sur la Une : mardi 15 novembre 1905. Il coutait à cette époque, 5 cent le numéro.

 


pagnol_allauch (39).jpg
 On dirait une vraie cheminée, pourtant elle est en contreplaqué. Impossible de faire du feu dedans. Il n'y a pas de conduit à l'intérieur. Mais elle est tellement "réelle"...

 

 

pagnol_allauch (54).jpg

L'escalier est en bois (L'étage ne se visite pas).

 

 

pagnol_allauch (15).jpg

Les rideaux datent du film "La gloire de mon père".

 

 

 pagnol_allauch (13).jpg

Plumier en bois de Marcel. Fausses enveloppes, c'est un simple morceau de papier. Lettre (du film) de Marcel pour Lili avec le ticket de métro.

 

 

pagnol_allauch (68).jpg

Fac-similé de la lettre de 1950 de Marcel Pagnol, écrite au porte plume. Marcel écrivait toutes ses oeuvres à la main. Pas de machine à écrire !

 

 

pagnol_allauch (17).jpg

Photo prise de l'intérieur. Armoire, chaises et table sont en vrai bois (pour une fois c'est du vrai mobilier ancien).

 

 

 pagnol_allauch (29).jpg

Magnifique plafond avec ces énormes poutres en bois. Un beau carrelage ancien. Là tout est vrai, mais de l'époque du film.

Photo prise à l'extérieur par la fenêtre de gauche (photo dessus).

 

 

 

(Photo dessous) prise fenêtre de droite. 

Une immense salle à manger avec cheminée et un escalier menant aux chambres à l’étage.

 

pagnol_allauch (25).jpg

 

 

pagnol_allauch (63).jpg

 Imaginez toute la famille Pagnol en train de déjeuner autour de la table.

 

 

 

 

  

pagnol_allauch (44).jpg

Je vous présente la Famille Pagnol, la vraie !

 

 

 

 

 

Petit plus

 

Notre guide nous à raconté que Monsieur Joris Molinas qui a incarné "Lili des Bellons" dans les deux premiers films, s'était mélangé anonymement à un groupe pour la visite de la maison du cinéma. Il voulait retrouver les souvenirs des scènes du film qu'il avait jouées étant enfant. Il a dit au guide qu'il avait tourné pendant les 2 mois d'été et qu'il avait passé de belles vacances malgré les textes à apprendre pour les scènes du film. Monsieur Molinas ne souhaitait pas que le guide mentionne sa présence dans le groupe pour une visite incognito.
A la fin de la visite, le guide a respecté le choix de l'acteur de ne rien dire.
Le guide raconte cette petite anecdote à chaque groupe à qui il fait visiter la maison. Sauf bien sûr, au groupe dans lequel l'acteur s'était mêlé. Ils n'ont jamais su qu'il était parmi eux.

 

 

 

 

 

Nous tenions à remercier les personnes de l'office du tourisme d'Allauch pour leur accueil et leur disponibilité.

Nous remercions également notre guide, Patrice, passionné de Pagnol qui a été sympathique et qui a pris le temps de nous commenter la visite.

 

 

 

 

 

Articles sur le blog:

- La Treille 

Marcel Pagnol

  

 En complément de l'article:

Site officiel de Marcel Pagnol

- Visite guidée de la propriété Luc

Futur musée de Pagnol 

 

 

 

 

 

 

 



03/05/2024
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 152 autres membres


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Créer son blog gratuit | Espace de gestion