Apt

 

 

 

 

 apt_entree (2).jpg

Située au cœur du Luberon au pied du versant nord du massif, Apt s'impose comme la capitale du Luberon.

 

 

apt_amphitheatre (1).jpg

 

Petit historique

Ancienne "Colonia Apta Julia" importante cité gallo-romaine qui subit les invasions barbares à partir du 5éme siècle, ce qui causa sa quasi-disparition jusqu'au 10 ème s. Du 10 éme au 12 ème, co-seigneurie des évêques et des seigneurs d'Agoult-Simaine.

A la fin du 16ème, la ville fut ravagée par une inondation du Clavon, suivie de deux épidémies de peste, une autre sévit en 1720.


Visite d'Anne d'Autriche en 1660. Apt prit le parti de la Révolution en 1789. Ville célèbre depuis le 17ème pour ses vanneries, chapelleries, céramiques d'art célèbre pour ses faïences.

 

Apt, capitale mondiale du fruit confit. La conservation par confisage est apparue en Provence, toujours réputée pour sa production fruitière, dès le Haut Moyen-Age. Les fruits étaient alors confits dans du miel, jusqu’à ce que le sucre, introduit en France pendant les Croisades, permette d’en améliorer la technique.
 Au XVIIème siècle, Madame de Sévigné, dans une de ses lettres à sa fille, Madame de Grignan, qualifie la ville d’Apt “de chaudron à confiture”.

Effectivement quand nous sommes arrivés à Apt pour une visite de la ville, cela sentait bon la confiserie. :-)

 

 

***

 

 

apt_ruines_romaines (2).jpg 

 Ville ancienne dans le centre groupé autour de sa cathédrale occupait jadis une ile.
La ville à de nombreuses rues pavées étroites médiévales. Rue des Marchands. Rue de la Cathédrale. des passages voûtés, places et placettes, et de nombreuses fontaines.

 

apt_ecole_sacre-coeur (3).jpg

 apt_acre_coeur.jpg

 Cet établissement scolaire fut construit en 1862 et confié aux frères des Ecoles Chrétiennes.

 

 

***

 

 

Théâtre romain
apt_amphiteatre (1).jpg
apt_amphiteatre (2).jpg

 

 

 

***

 

 

 La porte de Saignon était l'une des six portes d'Apt. Elle donnait accès à la partie EST de la ville.

apt_porte_saignon (10)ter.jpg
 apt_beffroi (2).jpg

Passage voûté sous la tour de l'horloge édifiée de 1561 à 1568. A la Rue des Marchands.
apt_beffroi (5).jpg

 Campanile en fer forgé et la première horloge publique de la ville d'Apt fut installée en 1365.  La tour enjambe la rue des Marchands.

 

 

***

 

 


apt_caisse_epargne.jpg

Caisse d'épargne ornementée mais sans grande qualité architecturale.

 

 

***

 

 

Cathédrale Sainte Anne, classée monument historique.

Dôme de la chapelle royale et la Statue Sainte Anne.
Apt_cathedrale (23).jpg

Le dôme qui couronne la Chapelle Royale est semi-spérique sur le plan octogonal de l'édifice construit au XVIIéme siècle. Couvert de plaques en alliage de cuivre, il est surmonté d'une statue de Sainte Anne, en bronze doré. Oeuvre du sculpteur aptésien Joseph Elzéar Sollier, elle fut fondue sur les esquisses et maquettes de cet artiste par un atelier parisien, en 1877.


Apt_cathedrale.jpg

Coeur de la Chapelle Royale

 apt_rue_marchands (1).jpg

 Enfeu, mur sud de la cathédrale.

 

 

 

***

 

 


apt_centenaire_republique (3).jpg

 apt_monuments_morts (28).jpg

Le square de la Révolution : pour les festivités du centenaire de la Révolution, la ville commanda une statue allégorique placée sur une colonne. Inaugurée le 14 juillet 1889, le monument fut déplacé au début des années 1920 pour faire place au monument aux morts. 

 

 

***

 

 

 

apt_chapelle_ste-catherine (11).jpg
apt_chapelle_ste-catherine (1).jpg
Chapelle Sainte Catherine ou Chapelle des filles. XIVéme siècle, porte occultée de la chapelle baroque XVIIéme siècle et la fontaine adossée de 1657. De l'église primitive ne subsiste qu'une rosace de pierre XIVéme siècle aveuglée que l'on peut voir sur le mur extérieur Est. La fontaine adossée (1657), de belle facture, a été déplacée au XIXéme siècle, lors de l'élargissement de la place Ripert de Monclar (juriste aptésien célèbre pour son réquisitoire contre les jésuites en 1762.
apt_chapelle_ste-catherine (10).jpg

 Sur le côté de la chapelle rempart de la rue Scudery.

 

 

 

***

 

 


apt_cinema.jpg

 

 

 

***

 


Devant le lycée d'Apt, Place Charles de Gaulle.
apt_elzear_sabran (1).jpg
apt_elzear_sabran (3).jpg

 

 

 

 

***

 

 

 

Fontaine au Cours Lauze de Perret
apt_fontaine_elephant  (4).jpg

apt_fontaine_elephant  (1).jpg
apt_fontaine_elephant  (2).jpg

apt_fontaine_elephant  (2) bis.jpg

Curieux monument dont la mousse cache un assemblage de rocailles difficilement reconnaissable aujourd'hui.

 Les travaux, confiés à un certain Faucon, d'Avignon, "spécialiste de fontaines artistiques" débutèrent le 20 mai 1888... sept jours plus tard, avait lieu l'inauguration. Comparativement au Monument aux Morts, on avait fait diligence... mais le chroniquer local n"est pas tendre, qui qualifie le monument "d'espèce de rocaille affreuse, ressemblant à un éléphant de côté, avec par dessus une espèce de gâteau de Savoie": D'ailleurs, quelques jours plus tard, le 10 juin, quelques "farfelus" n'hésitaient pas à remplir le bassin de salades ! Afin d'éviter le renouvellement de telles facéties, on dota la fontaine d'une balustrade qui fut mise en place le 26 août de la même année.

 

 

 

***

 

 

 

apt_halle_grains.jpg

 Ancienne halle aux grains, en 1912 à 1966 l'aile EST de la halle aux grains devient hôtel des postes et télégraphes.

Aujourd'hui La bibliothèque à 19000 volumes. Outre un service de lecture et de prêt particulièrement vivant, la bibliothèque dispose d'un fonds, ancien et régional intéressants. Dans ce même immeuble, sont aussi disposées les très riches archives communales.

 

 

 

***

 

 


apt_fontaine_pin (1).jpg
apt_fontaine_pin (2).jpg

Devant le jardin public

 

 

apt_jardin_public (30).jpg

apt_jardin_public (35).jpg

apt_jardin_public (28).jpg

 

apt_jardin_public (1).jpg
apt_jardin_public (4).jpg
apt_jardin_public (6).jpg
apt_jardin_public (7).jpg
apt_jardin_public (13).jpg

Lycée Jean Giono dans le jardin public
apt_jardin_public (15).jpg

 

 

 

***

 



apt_mairie (3).jpg

Foyer des campagnes (actuelle mairie), dans le style des années 1930, célèbre la communauté sociale, par son rôle de salle des fêtes, théâtre, bureau de vote, lieu de réunion publique...


apt_mairie.jpg

 Place de l'hôtel de ville vu de l'ancien palais épiscopal.

 

 

 

***

 

 


apt_maison_bleue (1).jpg

La maison bleue

 


apt_maison_parc (1).jpg

Salle d'expositions

 

 

 

***

 

 

 

apt_monuments_morts (16).jpg
apt_monument_morts (4).jpg
CP apt_monument_morts.jpg

apt_monuments_morts (19).jpg

Le Monument aux Morts fut mis à l’étude par la municipalité peu après la fin de la première guerre mondiale. Sa conception, très originale, avait été confiée au peintre Coubine. Sa partie centrale s’inspire de l’autel roman de la cathédrale. Elle est encadrée par deux galeries sous arcades dessinant un arc de cercle. La construction du monument dura de 1924 à 1926. 

 

 

 

***

 

Place Carnot. Au centre, la fontaine (XIXème) comporte  au-dessus du bassin un motif de fonte avec vasques et cygnes. En 1903, installation de la fontaine aux cygnes.


apt_place_carnot (2).jpg
apt_place_carnot.jpg

 

 

 

***

 

Dans une rue
apt_place_postel (1).jpg
apt_place_postel (6).jpg
 

 

 

 

***

 

 


apt_place_sestier (1).jpg


apt_place_sestier (4).jpg
apt_place_sestier (9).jpg

L'une des plus belle demeure de l'époque classique d'Apt, dont la façade sobre et d'élégance bien équilibrée, s'attache plus particulièrement le nom de Colin d'Albertas. Dés la deuxième partie du XVII siècle, l'hôtel acquis par la famille Ripert de Monclar, puis passe aux mains des pontevès (période post-révolutionnaire). Construit à la demande du consul d'Albertas au milieu du XVIIéme, ce palais est un joyau de l'art baroque provençal.
apt_place_sestier (10).jpg

 

 

 

***

 

 


apt_place_st-pierre (1).jpg
apt_place_st-pierre (3).jpg
apt_place_st-pierre (9).jpg

 

 

 

***

 

 


apt_porte_saignon (2).jpg

apt_porte_saignon (10).jpg
apt_porte_saignon (6).jpg

apt_porte_saignon (8).jpg

 

 

 

 

***

 

 


apt_porte_saignon (7).jpg


apt_porte_saignon (10)0.jpg

 

 

 

 

***

 

 Rue ex-Thiers, autrefois Rue Charivari, distraction favorite de la jeunesse aptésienne.

apt_rue_charivari (3).jpg

apt_rue_charivari (1)bis.jpg

apt_rue_charivari (4).jpg


apt_rue_charivari (5).jpg

 

 

 

***

 

 

 

apt_rue_juiverie (3).jpg
apt_rue_juiverie (2).jpg

apt_rue_juiverie (5).jpg

 Frontispice, motif de "judas", un beau fronton à la rue Juiverie.

 apt_rue_juiverie (8).jpg
apt_rue_juiverie (7).jpg

 Vieille boutique rue juiverie.

 

 

 

***

 

 


Rue des Marchands
apt_rue_marchands (3).jpg

C’est l’axe principal du centre-ville. Elle reprend approximativement le tracé du decumanus maximus, axe principal de la ville gallo-romaine, de direction est-ouest, rectifiée dans les années 1850/60, pour faciliter la traversée de la ville aux marchandises destinées aux usines.  

 

 

 

***

 

 

 

apt_rue_st-martin (2).jpg
apt_rue_marchands (8).jpg

 

 

 

***

 

 


apt_rue_suisses (1).jpg
apt_rue_suisses (3).jpg

 

 

 

 

 

***

 

 

 

apt_ruines_romaines (3).jpg

Ruines romaines au centre ville


apt_ruines_romaines.jpg

 

 

 

***

 

 


apt_sous-prefecture  (3).jpg

Ancien Palais épiscopal a remplacé l'ancienne Maison de l'Evêque qui s'appuyait sur les remparts. La construction est massive mais non sans élégance. Un escalier à double révolution conduit à un perron-entresol où s'appuie la façade, de style classique, dont la facture XVIIéme étonne un peu lorsque l'on sait que l'origine de la construction se situe au milieu du XVIIIéme. Au niveau de l'entresol, le bâtiment est constitué par un corps central dont l'austérité est allégée par deux ailes en retour, à l'italienne.

apt_sous-prefecture  (2).jpg

apt_sous-prefecture  (5).jpg
Devant le palais, deux fontaines représentant "les enfants au dauphin" de facture moyenne, sont l'oeuvre du sculpteur aptésien Joseph Elzéar Sollier, à qui l'on doit aussi la belle fontaine de Saignon.

 

 

 

***

 

 

 

apt_tour_ho (10).jpg

La Tour d' l'hô, datant du XIVéme siècle, est l'un des rares vestiges de l'enceinte médiévale.Ancien vestige des remparts, qui jouxtait autrefois les jardins de l'Hôpital Saint-Castor, Ce bâtiment rond, du XIV éme siècle sur une infrastructure antérieure, autrefois crénelée, à conservé ses mâchicoulis.

CP apt (9).jpg

apt_tour_ho (2).jpg

apt_tour_ho (8).jpg
Construite en 1376, au point le plus élevé du tracé des remparts, elle jouxtait, jusqu’au milieu du XIXe siècle les jardins de l’hôpital, auxquels elle doit son nom et sa survie : faisant partie intégrante de la clôture des jardins de l’établissement, elle a été épargnée par les démolitions des années 1830. Couronnée de créneaux à l’origine, elle n’a gardé que ses mâchicoulis protégés par une toiture moderne.


apt_tour_ho derriere.jpg
apt_tour_ho explication(7).jpg

 

 

 

 

 

***

 

 

 

office du tourisme 2022 Apt.jpg

Office du tourisme anciennement la gare d'Apt fermée définitivement en 2010.
véloroute du Cavalon 2022 Apt.jpg

Derrière l'office du tourisme, véloroute du Cavalon jusqu'à Viens.

 

 

***

 

Le musée se trouve sur la place Postel (lieu d'exécution) fut, dés le moyen Age, le coeur de la vie publique et communale de la cité. Là, se réunissaient les chefs de famille en assemblées ou "parlamenta". C'est ici, sur cette place, que s'élevait au Moyen Age, la potence.

 

apt_musee (2).jpg

apt_place_postel (5).jpg
 

Le musée d'Apt est installé dans l'ancienne usine de fruits confits, ce musée à trois activités: l'ocre, les fruits confits et la faïence.

 

apt_musee_faiences (11).jpg

apt_musee_faiences (25).jpg
apt_musee_faiences (30).jpg

 

 

apt_musee_fruits_confits (9).jpg
apt_musee_fruits_confits (7).jpg

apt_musee_fruits_confits (13).jpg

 

 

apt_musee_ocres (8).jpg
apt_musee_ocres (1).jpg

Belle palette de couleurs
apt_musee_ocres (3).jpg

 

***

 

 

eglise des carmes apt 2.jpg

Place Ripert de Monclar, bâtiment défiguré par de multiples installations à usage commercial, se dresse l'église des Carmes dont le corps bien conservé pourrait faire l'objet d'une intéressante restauration.

 

 église des carmes apt.jpg

 

 

 

***

 



Apt_blason.png
Blason: De gueules, à une épée d'or posée en pal dans son fourreau de sable, bouclée d'or, la bouterolle de même.

 

 

 

 

Sources de l'article:

Patrimoine site officiel Apt

- Livre Apt Ville d'art et d'histoire de René Bruni et Patrick de Michèle. Guide du visiteur curieux et attentif.

- Guide complet des communes de Vaucluse de Michel de la Torre.
- Le Vaucluse, les 151 communes des éditions Delattre.
- Dictionnaire des communes de Robert Bailly.

 

 

 

 

 



23/01/2023
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Créer son blog gratuit | Espace de gestion