Le voyage de Napoléon - J'aime le Vaucluse !

 

Le voyage de Napoléon

Le voyage de Napoléon III en 1860

... Parti de Grenoble, le train impérial s'est dirigé par Valence et Orange sur Avignon, où Leurs Majestés, arrivées le 7 septembre à cinq heures et demie du soir, ont séjourné jusqu'au lendemain midi, après avoir visité le palais des papes.
 
Parmi les stations du voyage  impérial entre Valence et Marseille, les plus remarquables au Point de vue artistique et archéologique sont les villes d'Orange, d'Avignon et d'Arles. Orange, colonie romaine avant  Jésus - Christ, possède un ancien théâtre dont nous donnons aujourd'hui une reproduction.

L'empereur et l'impératrice n'ont pas voulu quitter l'ancienne Arausio sans visiter ces  augustes ruines, pendant que l'orphéon de la ville exécutait le chœur de Vive l'empereur, le vainqueur de Solferino a voulu également admirer l'Arc-de-Triomphe de Marius, érigé en l'honneur de la victoire gagnée par ce consul sur les Teutons.

Le 7 septembre, Leurs majestés arrivaient à Avignon, Le lendemain elles visitaient le palais des Papes, ce monument sévère aux ogives colossales, et dont les vastes salles ont vu passer sous leurs voûtes élevées la cour pontificale du quatorzième siècle, et ont été témoins des plus splendides cérémonies du culte catholique. Grâce à une heureuse et juste inspiration, l'empereur vient de décréter la restauration de ce majestueux édifice, qui avait été transformé, au grand déplaisir des artistes et des archéologues, en logement pour les troupes. Le palais des Papes, comme tant de nos monuments
historiques en France, reprendra intérieurement cet aspect que le badigeon des casernes avait singulièrement dépoétisé. Le chemin de fer, en traversant Orange et Avignon,
a peut-être diminué la durée de séjour qu'y font les touristes, mais il n'a porté aucune entrave au commerce agricole de ces deux cités ; il a activé l'industrie garancière en lui offrant des
communications plus rapides. Ces deux villes ont donc conservé leur intérêt artistique et leur bien-être commercial, leurs monuments curieux, leur sol si facile aux garancières et si admirablement arrosé.

Mais si Orange mire dans les eaux de l'Aygues l'étonnante fertilité de son terrain, si Avignon voit se refléter dans les ondes rapides du Rhône ses monuments et les cheminées de ses fabriques de garance, Arles, la délaissée, languit au milieu de ses marais et respire encore cette même
malaria qui décida Constantin à lui préférer Byzance comme capitale de l'empire romain... C'est vers Arles que se poursuit ensuite le voyage...

 

 

* Source: Extrait d'articles du journal le monde illustré, collection BNF Gallica n° des 15 et 22 9 1860

 

1859-7-9_Le_Monde_illustré_avg.JPG
1859-7-9_Le_Monde_illustré_org Napoléon.JPG

En savoir plus; ICI

 

 

Le petit plus :

L'empereur Napoléon III passe de nombreuses fois en Vaucluse:

- En juin 1856 il vient visiter la basse vallée du Rhône durement éprouvée par de fortes inondations. Il fait halte notamment à Lyon, Valence, Avignon, Tarascon et Arles.

- En mai 1859 il se rend à Marseille (avec une halte à Avignon) pour y embarquer pour Gênes afin de prendre le commandement de l'armée d'Italie.

- Il revient en 1860, donc, accompagné de l'Impératrice Eugénie. Le couple est accueilli avec ferveur par la population locale qui n'a pas oublié les inondations de 1856 et l'argent remis par l'Etat...

Les événement politiques de 1870 mettent finalement un terme à ses déplacements.

Ces voyages ne passent pas inaperçus tout au long du parcours. Le train impérial roule à toute vitesse. De loin en loin des groupes nombreux agitent chapeaux et mouchoirs en criant de retentissants "VIVE l’Empereur!". Le convoi en lui même ne peut être confondu avec tout autre. Il est composé d'une locomotive des plus modernes, entièrement pavoisée, de quatre wagons salons, un wagon terrasse, trois wagons de première classe et deux wagons de charge. Le train impérial n'est en lui même qu'un des éléments d'un important ensemble utilisé à chaque déplacement. Cet équipage est souvent constitué de plusieurs trains expédiés les jours précédent. Trains pour le transport des écuries, train pour le transport des bagages, trains pour le transport des équipages, trains pour les officiers et aides de camp... Un arrêt est prévu à chaque voyage, en gare d'Avignon, pour changement de machine et d'équipe de conduite!

 

 



30/08/2018
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 373 autres membres


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion