Hameau de Barbarenque

 

Hameau de Barbarenque, Le Beaucet

 

Je suis allée promener au Beaucet, et j'ai fait le chemin à partir du village jusqu'au hameau de Barbarenque à pieds. Une route  de 3 km accessible à tous, mais avec un bon dénivelé. 

Je vous met les photos du départ jusqu'à l'arrivée au hameau.

 2019-13-3_le-beaucet_barbarenque (10).jpg

 


2019-13-3_le-beaucet_ (28).JPG


2019-13-3_le-beaucet_ (29).JPG
2019-13-3_le-beaucet_ (30).JPG

Nous trouvons une  borie à gauche en montant.

 

2019-13-3_le-beaucet_ventoux (10).jpg


2019-13-3_le-beaucet_ventoux (7).jpg

Pendant la montée, nous voyons  le Ventoux majestueux par temps clair.

 

Au bout des 3 kms, nous arrivons au hameau.

2019-13-3_le-beaucet_barbarenque (5).JPG


2019-13-3_le-beaucet_barbarenque (12).jpg


2019-13-3_le-beaucet_barbarenque (15).jpg

 

2019-13-3_le-beaucet_barbarenque (16).jpg
2019-13-3_le-beaucet_barbarenque (11).jpg

Le 2 août 1944, des résistants cachés au hameau de Barbarenque ont été attaqués par les Allemands. Cinq d'entre eux ont été fusillés. Les funérailles des cinq victimes se déroulent au petit cimetière de la commune du Beaucet. Une stèle est édifiée en leur mémoire. Elle est entièrement reconstruite avec des pierres ramassées dans les environs de la ferme de Barbarenque, les mêmes qui ont constitué le lieu de mémoire originel.

Source: Les victimes de Barbarenque, collection Mémoire de la seconde guerre mondiale en Vaucluse. Publication ONAC (office National des Anciens Combattants) à Avignon.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, plusieurs résistants se sont cachés dans le maquis qui entoure la commune du Beaucet.

 

 
Tous les ans, à la même date, un hommage leur est rendu devant le monument aux morts du village.

 

***

Voici quelques liens très intéressant qui compléterons cet article.

- Patrimoine Barbarenque 

- La mémoire gravée. et Ici

- Liste des résistants en France

 - Archives

 - Les combattants de l’ombre

 

* Le mot Barbarenque est issu de la racine préindoeuropéenne "Bar-B" qui signifie le torrent. En effet, la rivière Barbara , qui coule jusqu'à Saint-Didier, prend sa source non loin de là.

 

Le petit plus

- En France, les résistants étaient en général des jeunes hommes et des jeunes femmes. Les hommes étaient plus nombreux que les femmes. Les résistants étaient volontaires, ils risquaient d'être dénoncés, déportés, prisonniers ou assassinés.

Ils étaient courageux, chacun menait des "actions" suivant ses possibilités (distribution de tracts, renseignement, ravitaillement, sabotage, combat), et tous risquaient leur vie. La résistance a commencé très tôt, vers 1942, et elle s'est intensifiée par la suite,  notamment à partir de mai 1944, ce qui avait entrainé vers la fin de la guerre, une démarche sociale beaucoup plus étendue, entraînant un ralliement de la majorité des français.

 

 

 

 

 



19/03/2019
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 178 autres membres


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion