Allauch

 

 

 

 

pagnol_allauch (139).jpg

 

 

 

 

Petit historique

Selon cette hypothèse, le nom “Allauch“ découlerait d’une propriété terrienne appartenant à un Gallo-Romain surnommé “Alaudius“, mot tiré du latin “Alauda“ (alouette). Le nom de notre commune pourrait dater de cette période.


Le territoire d'Allauch est occupé par l'homme depuis la préhistoire, comme l'attestent les sites de la Montagne, du Pilou du Roy et de la Baume Sourne. Le massif d'Allauch a aussi accueilli plusieurs villages fortifiés celto-ligures (oppidum) avant que le territoire ne passe sous l'influence grecque après la fondation de Marseille (VIème siècle avant JC). Le territoire Allaudien prospère sous domination romaine avec l'implantation de plusieurs villae (domaines agricoles).

Au moyen âge, la "ville haute" passe des vicomtes de Marseille aux évêques. La population vit alors au bourg de la vieille ville (aujourd'hui quartier de Fontvieille). Cette seigneurie est ensuite donnée aux chanoines de la cathédrale de la Major qui y font construire un castrum, à la fois château et village fortifié, entre 1141 et 1148. Il s'agit de la véritable fondation d'Allauch. Au XVème siècle, les Allaudiens s'installent au pied de la colline, abandonnant le castrum qui est démantelé en 1595 à l'exception de la chapelle: Notre-Dame du château.

A la Révolution Française, les chanoines sont dépossédés de leur seigneurie. Au XXème siècle, Allauch demeure une commune rurale à l'écart du développement industriel marseillais. Au tournant du XXème siècle, Allauch devient une petite ville avec l'arrivée de l'eau courante, d'une usine électrique et du tramway de Marseille. Après les troubles des deux guerres mondiales, Allauch continue de se moderniser sans perdre son charme de village provençal.

  

 

pagnol_allauch (366).jpg

  

pagnol_allauch (372).jpg

  

 pagnol_allauch (364).jpg

 

pagnol_allauch (368).jpg

  

pagnol_allauch (371).jpg

  

aa pagnol_allauch (354).jpg

aa pagnol_allauch (355).jpg

 

 

 pagnol_allauch (111).jpg

 

pagnol_allauch (112).jpg

  

 

aa pagnol_allauch (387).jpg

 

aa pagnol_allauch (386).jpg

 


aa pagnol_allauch (388).jpg

 

aa pagnol_allauch (376).jpg

 

 

pagnol_allauch (363).jpg

 Esplanade de Frédéric Mistral. Nous voyons la Haute ville, la montée de Notre Dame du château.

  

pagnol_allauch (360).jpg

 L’esplanade où se trouve une table d’orientation permet de contempler une vue sur Marseille et la méditerranée.

  

pagnol_allauch (357).jpg

Nous voyons la méditerranée au fond à gauche.

 

 pagnol_allauch (342).jpg

 

pagnol_allauch (340).jpg

  

***

  

pagnol_allauch (334).jpg

 Place des Camions tire son nom de la famille Camion. 

  

pagnol_allauch (338).jpg

 Des notaires et usiniers de plâtres sont issus de cette famille bourgeoise d'Allauch.

 

pagnol_allauch (336).jpg

  

pagnol_allauch (336) ter.jpg

Jolie frise sur le haut de la maison. 1 clic sur la photo pour l'agrandir.

  

pagnol_allauch (333).jpg

Façade remarquable de la maison du notaire (fin 19éme siècle).

 

pagnol_allauch (333) bis.jpg

  

*** 

  

La maison Seigneuriale et l'église Saint Sébastien

pagnol_allauch (326).jpg

 La maison seigneuriale à droite sur la photo (en rénovation photo dessous) a été construite au XVIIIéme siècle par les chanoines de Marseille (seigneurs d'Allauch jusqu'à la Révolution) qui en ont fait leur lieu de villégiature. Cette demeure devient ensuite la propriété de la Famille Bau-Aubanel, et accueillit de célèbres poètes provençaux. Elle abrita en 1936 "l'Auberge Provençale de Jeunesse" de Jorgi Reboul (lieu de culture provençale) avant de devenir en 1946 la Maison du Syndicat d'Initiative: l'Oustau d'Alau.

 

 pagnol_allauch (195).jpg

pagnol_allauch (330).jpg

 Place Joseph Chevillon avec sa fontaine. (Photo dessous)

 

aa pagnol_allauch (316).jpg
 

 

***

  

 

pagnol_allauch (353) plaque de l'eglise.jpg

 

pagnol_allauch (110).jpg

 

 pagnol_allauch (327).jpg

 Campanile, acquis par la commune en 1765, est l'oeuvre de Jean-Baptiste Oddo, maître serrurier de la ville de Marseille. Il est considéré comme l'un des plus beaux de la région.

 

pagnol_allauch (196).jpg

 Le dôme octogonal date de 1625 et le clocher aux tuiles vernissées de 1685.

  

 

 Intérieur de l'église Saint Sébastien

 pagnol_allauch (318) interieur eglise.jpg

 

pagnol_allauch (319) interieur eglise.jpg

 

pagnol_allauch (321) interieur eglise.jpg

L'orgue a été construit entre 1850 à 1860, par le facteur d'orgue Beaucourt. (classé en 1978).


pagnol_allauch (320) intérieur eglise.jpg

  Triptyque datant de 1713, signé Barthélémy Chasse.


pagnol_allauch (322) intérieur eglise.jpg

 

  ***

 

pagnol_allauch (108).jpg


pagnol_allauch (109) mairie place pierre bellot.jpg

Mairie d'Allauch

  

***

   

pagnol_allauch (304) place des michels.jpg

Place des Michels

  

pagnol_allauch (302).jpg

Cette rue et place des Michels portent le nom "des Michels" qui constituent l'une des plus anciennes familles allaudiennes. 


pagnol_allauch (303) place des michels.jpg



pagnol_allauch (307) place des michels.jpg
  

***

  

pagnol_allauch (315) rue pierre queirel.jpg 

 

_pagnol_allauch (314) rue pierre queirel.jpg

   

grande rue pagnol_allauch (311).jpg

  

_pagnol_allauch (314) rue pierre queirel.jpg

  

grande rue pagnol_allauch (312).jpg

  

grande rue pagnol_allauch (310).jpg

  

***

  

marianne_pagnol_allauch (289).jpg

 La place de la République était anciennement nommée "place du lavoir" en raison du lavoir communal situé sur la place. Elle a été baptisée "Place de la République" en 1889 pour le centenaire de la Révolution Française. C'est à cette occasion que fût installé le buste de Marianne.

  

marianne pagnol_allauch (300).jpg

  

marianne pagnol_allauch (292).jpg

  

marianne_pagnol_allauch (290).jpg

 

marianne_pagnol_allauch (291).jpg

 marianne arbre pagnol_allauch (297).jpg

  

marianne pagnol_allauch (294).jpg

 

marianne pagnol_allauch (295).jpg

  

 

***

 

Ecole primaire du village 

La première école connue se situait; jusqu'en 1638; dans la maison du moulin à huile, rue du Pilon. En 1658 est décidée la construction d'un ensemble qui réunira la mairie, un four banal et, au dessus du four, la salle de classe. D'après le plan du chapitre de 1774, cet ensemble se situe aux numéros 3 et 5  de la rue Fernand Rambert qui se nommait alors tout naturellement rue de l'école. En 1834, le Conseil Municipal décide la création d'une école primaire élémentaire. La pose de la première pierre de ce qui est aujourd'hui encore l'école du village aura lieu au début de 1896. C'est à la rentrée d'octobre 1900 qu'elle accueillera ses premiers élèves.

ecole pagnol_allauch (287).jpg

 

ecole pagnol_allauch (286).jpg

   

 ecole pagnol_allauch (281).jpg

 Ecole vue de derrière

  

 

 ***

  

 

 Au hasard des rues

 

pagnol_allauch (331).jpg

 

  

mur pagnol_allauch (285).jpg
  

aa pagnol_allauch (194) bis.jpg
aa pagnol_allauch (194).jpg


aa pagnol_allauch (199).jpg


aa pagnol_allauch (288).jpg


aa pagnol_allauch (301).jpg

 

 

 ***

  

bassin pagnol_allauch (280).jpg

  

bassin pagnol_allauch (274).jpg

 

bassin pagnol_allauch (279).jpg
  

***

  

pagnol_allauch (282).jpg

  

pagnol_allauch (272).jpg

  

pagnol_allauch (270).jpg

  

pagnol_allauch (266).jpg

 Vu d'Allauch à mi parcours de la montée, c'est assez raide pour aller jusqu'en haut.


pagnol_allauch (267).jpg

 

pagnol_allauch (268).jpg

 

pagnol_allauch (263).jpg

 

pagnol_allauch (265).jpg


pagnol_allauch (260).jpg

 

pagnol_allauch (261).jpg

 

pagnol_allauch (262).jpg

La Tour carrée, ancienne tour de défense, a été restaurée entre 2001 et 2002.

 

pagnol_allauch (260).jpg 

La montée est bien aménagée.

 

pagnol_allauch (257).jpg

 

 pagnol_allauch (255).jpg

Magnifique panorama sur la rade de Marseille. 


pagnol_allauch (256).jpg

 Village d'Allauch en premier plan.

  

pagnol_allauch (252).jpg

  

pagnol_allauch (250).jpg

 La poterne, jadis fermée par une herse, constituait la porte d'entrée du château construit entre 1141 et 1148. Elle est surmontée d'une niche du 18éme siècle qui abritait autrefois une statuette de la Vierge Marie. Une légende dit que les amoureux désirant connaitre le nombre d'années qui les sépare de leur mariage, essaient d'envoyer des pierres dans cette niche qui doivent y rester logées sans retomber. Autant de fois manquées, autant d'années à attendre avant de convoler en justes noces...

  

pagnol_allauch (249).jpg
Prise de vue derrière la poterne.
 

pagnol_allauch (244).jpg

 

pagnol_allauch (243).jpg

Chapelle Notre Dame du château

 pagnol_allauch (215).jpg

  

 pagnol_allauch (238).jpg

 

pagnol_allauch (239).jpg

 

pagnol_allauch (240).jpg

  

pagnol_allauch (228).jpg

 Chapelle Notre Dame du château du 12éme siècle, anciennement église de castrum, a conservé ses assises et quelques murs d'origine.

 

pagnol_allauch (222).jpg

  

pagnol_allauch (221).jpg

 La chapelle demeure encore très pittoresque avec son clocher de 2500 kilos et sa statue dorée de la Vierge portant un spectre de vermeil coulé avec les bijoux offerts par les fidèles.

 

pagnol_allauch (227).jpg

Très belle vue de la table d'orientation

 

 

Autour de la chapelle

pagnol_allauch (223) - Copie.jpg

  

pagnol_allauch (220) - Copie.jpg

 

pagnol_allauch (216) - Copie.jpg

Village d'Allauch en bas

 

 pagnol_allauch (217) - Copie.jpg

 

 

***

  

Cimetière du village

Il a pour toile de fond la chaîne de l'Etoile. La nécessité de construction d'un nouveau cimetière est évoquée dès la fin du XVIIIéme siècle. En août 1845, une commission, formée à cette fin, conclut que le meilleur emplacement est celui de l'aire Sainte-Anne. Celui-ci est en tous points conforme aux exigences de la législation; au nord du village, il est exposé au vent sur un terrain maigre et suffisamment éloigné de l'agglomération. Le cimetière a servi plusieurs fois au tournage de grands films.


 cimetière pagnol_allauch (213).jpg

Son entrée unique monumentale est réalisée dans un esprit néo-classique, en pierres de taille.

  

 cimetière  belle pagnol_allauch (208).jpg

 Le calvaire a été érigé en souvenir du jubilé de l'an de grâce 1875.

 

  

 cimetière pagnol_allauch (209).jpg

 Prise de vue du cimetière. Nous voyons l'église Saint Sébastien. Et Marseille au fond à droite sur la photo.


cimetière pagnol_allauch (207).jpg

 


***

 

 

 usine electrique pagnol_allauch (205).jpg

 
usine electrique  pagnol_allauch (203).jpg
L'usine électrique a été en service à la fin de l'été 1906 et alimenta en électricité, Allauch et une partie de Marseille (notamment le réseau des transports). Les réverbères à pétrole ont été alors remplacés par des éclairages publics électriques d'abord au village, à Plan de Cuques et au Logis Neuf puis, en 1914, à La Pounche. La ligne de tramway Marseille-Allauch est inaugurée en 1908,  c'en est donc fini de l'antique omnibus à cheval et du fantaisiste trolleybus surnommé le "singe". L'usine électrique a cessé de fonctionner en 1960.

 

 usine electrique  pagnol_allauch (202).jpg

Aujourd'hui ce bâtiment est devenu propriété de la commune et est destiné à des activités culturelles. (Bientôt le musée Marcel Pagnol va y être installé, ainsi que la maison du tourisme qui va être déplacée et avoir son emplacement vers l'ancienne usine...)

 

  

Petit plus

- Le village d'Allauch abrite la fausse Bastide Neuve, la célèbre  maison du décor de cinéma où Marcel Pagnol allait passer ses vacances.

 

- La "vraie" Bastide Neuve qui se trouve à la Treille est également dans un quartier d'Allauch.

 

 

 

 

Source de l'article: 

- Feuillet du village d'Allauch. Offert par la maison du tourisme, esplanade Frédéric Mistral. (Allauch 13190)

 

 

 

 

 

 



22/05/2024
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 154 autres membres


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Créer son blog gratuit | Espace de gestion