Légende du Drac

 

drac 2019-8-10_avignon_pont_st-benezet  (186).jpg

Le Drac sur la barrière du Pont Saint Bénézet.

 

 La légende veut qu'à Mondragon, un dragon hante les eaux du Rhône. Il apparaît de temps en temps pour emporter avec lui de jeunes filles et disparaît dans le fleuve.

 

*

 

Un soir, le vieux Saint Césaire alla prendre l'air du côté du Rhône. C'était un soir de Mistral et le fleuve descendait vers la mer avec des vagues rageuses.
Le vieil homme se tenait sur la berge et regardait la puissance de la nature. Il bénit les eaux et alors qu'il s'apprêtait à rentrer chez lui, il aperçut une jeune femme qui émergeait de l'onde.

Saint Césaire très étonné regarda la femme s'avancer vers lui.
Elle lui dit: - J'étais entrain de laver la chemise de mon enfant, lorsqu'elle m'échappa des mains et en voulant la rattraper j'ai glissé sur les galets, et je me suis retrouvée entraînée au fond du fleuve."

Saint Césaire lui répondit:
- Sortez de l'eau mon enfant et rentrez chez vous maintenant rejoindre votre famille.

Quelques jours plus tard, il revit la jeune femme qui regardait le Rhône d'un air absent. Il s'approche d'elle et lui demande si tout allait bien.

Oh mon père bénissez-moi, je ne reconnais pas mon enfant et mon mari me croyait morte. Les voisins me disent que je suis partie pendant sept ans.
Lorsque je suis tombée à l'eau, le courant m'a envoyée au fond du Rhône.

Là dans une caverne, le Drac ma demandé, pour sauver son enfant, de lui donner le sein. Je ne pouvais pas refuser, car il me promit de me relâcher aussitôt son enfant rassasié.
Alors je pris son enfant et je l'allaitais. Une coupe se remplissait de gouttes d'eau et lorsqu'elle fut pleine, l'enfant sauta de mes genoux et parti vers son père, qui fou de joie de retrouver son enfant me relâcha.

Le Saint bénit la femme pour lui enlever le mauvais esprit. Elle put ainsi retrouver les siens et recommencer une vie heureuse.

 

*

 

D'après la légende, le Drac est un monstre qui vivait au fond du Rhône, ce serait le fils du Léviathan qui vivait en Asie. Une fois adulte il du quitter son père et partit à la recherche d'un lieu. En passant prés de l'embouchure du Rhône, il le trouva si puissant qu'il décida de mesurer sa force au fleuve et commença à remonter celui-ci. Mais le monstre n'a pu continuer sa remontée et décida de s'y installer.

 

*

Le Drac, que l’on retrouve dans le nom du fief, dans le prénom Dragonet: "Petit dragon" porté dans la famille dès le XIIe siècle, et dans ses armoiries. Selon la légende, rapportée au XIXe siècle, un reptile ailé, le Drac, hantait le Rhône. Il dévorait les jeunes vierges et rançonnait les gens. Le seigneur du village promet sa fille à celui qui débarrassera la région de ce monstre. Un jeune chevalier y parvient. Il épouse la fille et devient le nouveau seigneur du village rebaptisé Mondragon: "La montagne du Dragon".

 

***


Monstre polymorphe, invisible aux humains, le Drac vivait caché au plus profond du Rhône. De temps à autre, il sortait de l'eau pour faire son repas de quelques habitants imprudent.
Le Drac est un dragon qui vit dans des sources et des cours d'eau. Il fait partie de l'univers fantastique du fleuve.  

Le Drac est un animal légendaire. En sortant de l'eau, il capture ces proies puis disparait soudainement.

 

 

***

* Le mot Drac signifie dragon. Dans de nombreuses légendes de la drac, en occitan, est un génie des eaux mal ou une forme de Satan qui attire les enfants à se noient. Frédéric Mistral a écrit dans Félibrige Trésor:
Drac du Rhône était un monstre ailé et amphibien qui portait sur le corps d'un reptile les épaules et la tête d'un beau jeune homme.
Il a vécu au fond de la rivière où il a essayé d'attirer, de le dévorer, les imprudents acquises par la douceur de sa voix.  Source:  ici

 

***

 

Petit plus

 Depuis plusieurs années, Mondragon célèbre la fête du Drac en promenant dans ses rues un énorme dragon.
On nous permettras de formuler quelques réserves à ce sujet afin de conserver sa perennité à l'histoire.
Sur le plan historique et légendaire, ce Drac est à écarter du patrimoine local dans lequel malencontreusement introduit par Mistral, heureux de trouver un village dénommé Mondragon, pour donner plus d'authenticité à ses récits du Drac, et faciliter également la rime dans sa traduction française.
De même , lorsqu'on parle du Mont du Dragon la vérité est altérée; colline et village reçurent le nom du propriétaire: Dragonet, tout comme une femme appartenant au sieur Rigaud devient la Rigaude, ou celle des Aubert: l'Auberre, le cas est fréquent.
Si le dragon figure sur le blason des Dragonet, c'est parce qu'ils choisirent des armes parlantes, représentatives de leur nom.  Source: Du livre de Robert Bailly, Dictionnaire des communes de Vaucluse;

 

 

 

 

 



20/09/2020
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 201 autres membres

**********
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion