L'apprenti fainéant

 

L'apprenti fainéant

 

En Vaucluse, un paysan avait un fils fainéant. Il y en avait un dans le village, qui était le roi des fainéants.
 Alors, il va le trouver et lui dit:
 - Ecoute moi, j'ai un fils et je ne sais pas quoi en faire, j'aimerais que tu lui apprennes ton métier, le métier de fainéant.
 - Bé écoute, tu n'as qu'à me l'envoyer.
 - Demain matin, je te l'enverrai.
 Le lendemain, le fils arrive.
 - C'est toi que ton pére envoie?
 - Oui, dit le fils. Je suis venu exprés !
 Alors ils discutérent un moment et quand ce fut midi, il dit au jeune homme:
 - Viens avec moi et couche toi sous le figuier.
Le fainéant du village se met en train à manger les figues.
Il dit au jeune homme:
 - Toi, tu ne manges point de figues?
 - Bé... dit-il, que veux tu que je te dise, j'attends qu'elles tombent.
 Le maitre fainéant va trouver le pére du jeune apprenti, lui dit:
 - Ecoute, ton fils en sait plus que moi.
 - Pourquoi?
 - Eh ! lui dit-il, lui... s'est couché sous le figuier, il attendait que les figues tombent et moi je les cueillais pour les manger. Alors je n'ai pas besoin de donner des leçons à ton fils.
Il est plus fort que moi !!

*

* En Provence, quand il fait chaud l'été, point trop n'en faut quand même !

Un proverbe dit:

 - Il n'est pas bon de travailler quand la cigale chante.

 - Faï pas bon travaia quand la cigalo canto.

*

Et puis, la sieste c'est sacrée en Provence. On ne dérange pas quelqu'un qui fait sa sieste. C'est un sacrilége !

 

 

 



31/05/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 433 autres membres


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion