-- LE CAGNARD.

 

LE CAGNARD.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
SOLEIL ARDENT, DE PLOMB.
 
 

 

Le cagnard est le soleil trés chaud de l'été en Provence. Un soleil brulant.

Une chaleur étouffante et torride, un soleil de plomb que tous les Provençaux connaissent au moment de fortes chaleurs de l'été.

Dans ces moments de chaleurs intenses, il est recommandé de ne pas travailler en plein soleil, et surtout de ne pas faire d'effort du tout. Dans ces périodes de plein cagnard, rester au frais chez soi ou faire la sieste à l'ombre au pied d'un figuier ou d'un olivier c'est préférable.

Aprés le déjeuner, la chaleur accablante incite à fermer les volets. Dans le silence de la maison commence alors la sieste, bercer par le chant strident et répétitif des cigales.

Faire la sieste en Provence est un moment sacré !

Sinon, vous pourriez vous entendre dire:

- Comment ça va ?

- Ne reste pas en plein cagnard, tu vas t'ensuquer, fada !

- Ho Peuchére, il fait un temps à s'encagnarder, aujourd'hui !

- Justement, ne fais pas le couillon, mets toi à l'ombre, fada !

Explication des mots soulignés.

Ensuquer : Assommer, frapper à la tête.

* Peuchére : Le pôvre. Exprime la compassion, la pitié, l'attendrissement.

* Encagnarder : Frôler l'insolation.

* Fada : Idiot, niais.

* Couillon : Imbécile. 

 

*************************************************

Quelques mots de Provence

- Coume vai ?...  Comment ça va?

- Qu'es acò ?... Qu'est-ce que c'est?

- Noun sai.... Je ne sais pas.

- I'a dégun !... Il n'y à personne.

- Adessias ! ... Au revoir.

*************************************************

Proverbes de Provence:

- Il y à deux soleils en Provence: 1 le matin et le 2 éme aprés la sieste.

- Cagnard et mistral sont les deux fléaux de Provence.

- Parlement, mistral et Durance, sont les trois fléaux de Provence.

- Il n'est pas bon de travailler quand la cigale chante. (par forte chaleur)

- Le seul menteur du Midi, s'il y en à un, c'est le soleil. Tout ce qu'il touche, il exagère.      Alphonse Daudet.

 

 

La légende des cigales

 
Cette légende se déroule au temps où les anges venaient passer leurs vacances en Provence.
Ils arrivérent par un matin de trés grand soleil et furent étonnés de ne pas rencontrer âme qui vive entres les calanques et les terres cultivées. Ils s'exaspérent d'apercevoir de nombreux champs en friche. Eux qui rêvaient de voir des potagers et des vergers prospéres.
Trés déçus, ils allérent voir le curé du village pensant le voir dans sa prière. Il était allongé sous le boutis faisant une sieste majestueuse. Le curé expliqua et précisa que les gens du coin se tenaient sagement à l'ombre des oliviers, afin de se préserver du soleil torride. L'un des anges dit: Mais quand travaillent-ils alors ?
 
- A la fraîche ! répondit l'écclésiastique. Un peu à la rosée aussi. Ceci explique le piteux état de leurs terrains.
Les anges aux ailes dorées s'en retournérent conter leur aventure à Dieu qui décida aussitôt de créer une nouvelle espéce d'insecte.
Lorsque que la saison se faisait plus torride, les insectes se mettraient dans les pins et exécuteraient des notes stridentes d'une musique exacerbée, afin d'empécher les habitants du pays de dormir exagérément.
C'est ainsi que naquirent les cigales, en parfaite symbiose désormais avec "l'art de vivre" en Provence.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Bono journado a touti souto le soulèu de Prouvènço !

Bonne journée à tous sous le soleil de Provence !

 

 

 


08/01/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 217 autres membres


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion