L'oulivié

 

 L'olivier

Poème de Raybaud René

 

 

 

TRADUCTION

Par dessus l'olivier le vent d'été promène
Et monte-descend dans l'arbre immortel
Le soleil joue dans les branches qui bougent
Les faisant miroiter de reflets argentés.

Un joli bruissement, musique de midi
Bruit de l'olivier qui va en s'envolant
Voilà le concert offert pour les cigales
Pour honorer l'été et l'arbre de méditerranée.

Et puis, quand l'olive mûre pend
Dans un enchantement voyez ce fin trésor
Fruit reluisant verte et noire boule
Noble nature de l'arbre au pied tordu.

 

*

* Source: Semanié prouvençau e di païs d'o pèr 1994.

 

 

 



30/09/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 385 autres membres

<

************************ ******************
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion