Château de Mornas

 

Visite du Château de Mornas.

 

OYEZ OYEZ.

Messires et Gentes Dames.

Venez, vous plonger dans le moyen-âge.

Un Sieur, vous contera l'histoire de la forteresse.

 

La visite du château est accompagnée par des seigneurs et Gentes Dames. Ils vous content de façon très originale, les traditions du moyen-âge avec un humour anachronique pendant 1h15 environ. Les chevaliers, seigneurs et gentes Dames sont habillés, comme ils se doit. Des petites scénettes animent et expliquent la vie des seigneurs pour vous offrir le charme de la visite. Ils vous font découvrir et comprendre ce que pouvait être la vie à cette époque, avec bien-sûr la complicité de quelques visiteurs !

Au hasard de la visite, les visiteurs assistent et participent à des démonstrations. Vous y verrez, le maniement des armes, visite de la cuisine et de la chambrine, démonstration à la chambre de tortures, visites de la chapelle, le fonctionnement du pilori.

 Suivez moi dans ma visite de la citadelle de Mornas...

Une aire de stationnement qui nous permet de laisser notre monture, se trouve au bas de la forteresse. Puis à pieds, nous nous dirigeons sur le sentier qui mène au château. Pour cela, il "suffit" de gravir la montée tranquillement, car la visite se mérite, pour arriver en haut à la porte du château !            

                                 

Vue en arrivant en haut du sentier, vous serez conquis par le charme. La position du château permettait de voir arriver les éventuels assaillants au moins à 3 jours de marche !

 

Arrivés enfin en haut, un personnage en costume nous attend pour le péage. Il nous faut délier la bourse et laisser quelques écus pour le droit de passage. Nous entrons dans une grande cour, où nous pouvons reprendre quelques forces avant l'heure de la prochaine visite... Il y en a bien besoin.

Nous sommes pris en charge par une gente Dame qui nous baille le bonjour et nous a trouvés fort dépouillés et nous a demandé si nous n'avions pas été attaqués par les ours en chemin. Mais il faut bien dire qu'étant donné la chaleur on ne supporte guère plus que des vêstures légères... On se demande d'ailleurs comment les habitants du château peuvent supporter leurs robes, chapeaux, tunique à manches longues, côtes de maille de 3 kilos et heaume (casque).

C'est un garde qui nous donne ensuite quelques explications sur votre visite au moyen-âge. Il nous présente les particularités de l'architecture militaire... la forme des portes d'entrée, les chicanes pour éviter les coups de bélier, les escaliers avec des formes spéciales pour "casser la cadence" de la marche, les goulets et nous explique les différentes formes de meurtrières pour les archers, les arbalétriers ou les arquebusiers...

 

Porte d'entrée en forme de chicane avec les escaliers à pas véritable.

Voici la porte ou vous commencez votre visite.

 

Je vous présente le Seigneur du Château !

Attention. Avant le début de la visite, vous êtes priés de faire mesdames la révérence et vous messieurs le salut au seigneur du Château. Des explications vous sont données pour vous montrer comment faire, car le seigneur des lieux est très sévère et très exigeant.

La cuisine du château.

A l'entrée de la cuisine, nous sommes accueillis par une gente Dame qui offre un petit verre de vin... Du moyen âge. Un vin rouge très espicé et parfumé à la cannelle, appelé Hypocras.

Sachez Messieurs et mesdames, autrefois la nappe blanche s'appelait le couvert et non la nappe, comme nous la connaissons aujourd'hui. Les convives et leurs hôtes mangeaient avec 3 doigts de la main droite, la gauche portait malheur car elle est celle du diable. Puis s'essuyaient la bouche et les mains avec... la nappe... Enfin, non... Le couvert! Les fourchettes n'étaient pas encore connues. Elles avaient seulement 2 piques et alors les gens ne voulaient pas les utiliser car elles ressemblaient aux cornes du Diable. C'est une grande tranche de pain qui servait "d'assiette". On déposait dessus de la volaille ou du sanglier, rôtis à la broche.... "La bonne pitance". Après le repas, on mâchait une feuille de réglisse pour se laver les dents.

 Et puis la tranche de pain pouvait ensuite être éventuellement (quand le seigneur était de bonne humeur) donnée aux gueux. Beaucoup de fruits et légumes que nous connaissons aujourd'hui n'étaient pas encore connus. Par contre, les plats étaient très espicés, signe de richesse... et aussi pour éviter les maladies car il n'y avait pas de moyens de conservation des aliments.

 

Voici la chambrine.

Quand vous serez invités à dormir par les seigneurs du château, vous dormirez à moitié assis* dans le même lit qu'eux, entre vos hôtes.

* Pourquoi ils dormaient assis? Parce qu'ils étaient très superstitieux, ils avaient peur que le diable emporte leur âme. La position allongée était celle des morts !

Hé oui, regardez bien, il y à votre oreiller au milieu. Vos hôtes vous recevront comme il se doit. De grandes tapisseries accrochés au mur pour garder la chaleur dans la chambrine l'hiver et l'été, ils mouillaient de grands tissus et les accrochaient aux murs et devant les ouvertures, et en séchant, cela dégageait de la fraîcheur.

La chambrine est équipée d'un bac en bois pour les ablutions... A l'intérieur on plaçait un drap blanc épais avant de le remplir d'eau... Pour éviter les échardes dans le fessoire. Une fois que le seigneur s'était décrassé (en priorité), le drap était sorti de l'eau pour retirer... Les impuretés. Puis un autre drap était remis à la place et les autres personnes, à tour de rôle, pouvaient se laver... Dans la même eau! L'eau est rare et précieuse...

 

La visite se poursuit par la cour intérieure....

 

Asseyons-nous et posons notre fessoire sur ces bancs en rondins de bois pour une démonstration d'armes de l'époque. Surprenant et impressionnant.

Face à vous, le spectacle d'armes impressionnantes et les écussons (armoiries) des chevaliers. Chaque famille noble possédait son blason et était annoncé au château par la description de celui-ci.

Nous assistons alors à un combat entre le mestre d'armes et un chevalier avec la hache d'arme, l'épée à 2 mains, le fléau d'armes, la lance, le "casse tête", la gaffe... Enfin toutes sortes d'outils capables de faire tomber les cavaliers, de briser quelques crânes, de couper quelques bras ou têtes... A l'origine les armes sont souvent des outils agricoles transformés pour un usage militaire.

Puis nous assistons ensuite à un combat à l'épée entre un chevalier et une gente Dame. Puis, celle-ci ayant remporté le tournoi, le chevalier pour garder la vie sauve, se voit obligé de prendre la belle en épousailles.   

Si par malheur et si vous êtes un homme, attention de ne pas "attraper" le regard de cette gente Dame qui a été promise au mariage  ou de regarder ses chevilles. Malheureux ne faites pas ça. Je vous aurais prévenu. Gare à vous, sinon c'est la chambre de torture, à coup sûr!!

Un malheureux visiteur qui a miré les chevilles de la gente Dame est arrêté par le seigneur et son valet et conduit prestement à la chambre de tortures.

 

Cour intérieure pour le spectacle.

Ne voulant pas choquer les âmes sensibles avec le spectacle, je ne met donc point de photo de cette affreuse séance. Mais sachez que le sieur qui a osé jeter un regard malin, est réellement attaché pieds et mains liés sur une table de torture en bois. Pour plus de vérité mille misères lui sont faites pour nous montrer les instruments de tortures du temps jadis. Et ça n'est pas l'imagination qui manquait pour trouver des moyens de faire parler les prisonniers récalcitrants... Ecartèlement, planche à clous, entonnoir, pinces, rats affamés, etc... Gloups...

Mesdames n'ayez pas peur des rats, car dans une petite cage se trouve un rat pour faire parler le vilain, mais le rat s'échappe de sa cage...

Le pilori

Puis ensuite nous assistons à une mise au pilori. Pour le pilori, c'est une gente Dame qui est choisie pour faire la démonstration. Pourquoi une gente Dame? Tout simplement parce que les Seigneurs se font un petit plaisir personnel. C'est pour ça, que parmi les Gentes Dames, une sera choisie au hasard.

Parce qu'au temps de Seigneurs, le pilori étaient réservé aux hommes. Le voleur pouvait rester des jours entiers attaché, jours et nuits, sans rien manger. Quelques gens lui jetaient de la nourriture (fruits murs) à la figure. Pourquoi me diriez-vous? Parce que à l'époque, les gens ne lui portaient pas directement la nourriture à la bouche pour éviter d'être mordus et attraper on ne sait quelles maladies. Les dentistes n'existaient pas comme aujourd'hui. Donc il valait mieux ne pas s'en approcher. Comment faisait-il le malheureux pour manger si on ne lui portait pas à la bouche directement? Il faisait comme il pouvait en se léchant les babines si il pouvait. Petit à petit, il mourrait de faim.

Voici la visiteuse qui a été choisie et réellement attachée au pilori. Diverses choses nous sont montrées pour faire parler le condamné. Le seigneur demande à l'assemblée  si on souhaite profiter de l'occasion pour une démonstration... couper la "teste" de la visiteuse. Je peux vous dire, qu'il y a des damoiseaux et damoiselles, des jouvenceaux et jouvencelles parmi le groupe, qui sont bien d'accord pour qu'on lui tranche la teste.... Imaginez donc !!!

On voit le billot juste devant... brrrrr 

 

La chapelle qui se trouve juste en face du pilori.

 

Magnifique vue du haut du château

 

Vue d'une tour où des gardes faisaient la surveillance du château. Ils pouvaient voir les ennemis à 3 jours de marche.

Voilà, notre visite se termine. Hé oui.

J'espère que cela vous a plu? Pour notre part, c'est une visite qui nous avons trouvé ludique, intéressante et amusante à la fois. Avec un vocabulaire savoureux et un humour anachronique qui nous fait penser au film, "Les visiteurs".

Sortie du château vers 17h30

 

Nous revoilà sur le même chemin que l'allée pour regagner notre monture.

 

 

Prise de vue du château sur le chemin du retour.

 

 citadelle de Mornas vue d'en bas.

 

Très bonne visite à tous!

 

             

 

 



23/07/2015
17 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 338 autres membres

<
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion