Mireille (Mirèio)

Mireille 

 

Mireille, Mirèio en provençal, est un doublet du mot meraviho qui signifie merveille.

 

Mirèio, (Mireille en français), composée en 1859, est une œuvre en vers de l'écrivain Frédéric Mistral, en langue d'oc provençale. Mirèio, long poème en provençal, en vers et en douze chants, raconte les amours contrariées de Vincent et Mireille, deux jeunes provençaux de conditions sociales différentes.

C'est un poème épique en douze chants qui évoque la vie et les traditions provençales au XIXe siècle en contant les amours contrariées de deux jeunes provençaux de conditions sociales différentes, Mirèio (Mireille) et Vincèn (Vincent). Ce poème, qui lui a valu de recevoir le prix Nobel de littérature en 1904, ferait référence à un épisode de la vie de Mistral.

 

Mireille, jeune fille à marier d'un propriétaire terrien provençal tombe amoureuse de Vincent, un pauvre vannier qui répond à ses sentiments. Après avoir repoussé trois riches prétendants, Mireille, désespérée par le refus de ses parents de la laisser épouser Vincent. Elle traverse la Camargue, afin de prier les patronnes de la Provence de fléchir ceux-ci. Mais sous le soleil d'été, sa course est pénible, accablée de chaleur, mais ayant oublié de se munir d'un chapeau en arrivant au but de son voyage, elle est frappée d’insolation et meurt dans les bras de Vincent sous le regard de ses parents.

 

 

 

 

 

 



26/03/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 363 autres membres

<
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion