Mariage dans la tradition provençale

 

   Mariage dans la tradition Provençale     

 

 

 

Magnifique carte postale.

La mariée ( lou novio) et le marié (lou novi)

Les jeunes mariés. (Li novi)

 

 Selon la tradition:

- Les habits de couleur blanche portés par la mariée n'étaient pas encore à la mode au début du XX éme siécle. Aussi était-elle vêtue de noir à cause des longues périodes de deuil ou de vert, mais toujours selon le costume de sa région natale. Dés les années 1900, les mariés des grandes villes adoptérent la mode parisienne et abondonnérent les habits traditionnels. Le mariage est dabord célébré à la mairie puis à l'église, mais dans les villages, il pouvait se dérouler en soirée afin de ne pas pénaliser la journée de travail.

- Selon la tradition, on évitait de se marier en mai, juillet, septembre et novembre. Mois évoquants les grandes famines et épidémies historiques.Les jours fastes pour se marier, le mardi, jeudi et samedi. Pas de célébrations, les lundis et vendredis.

- La robe de mariée ne devait pas entrer dans la maison, avant le matin méme du mariage.Tradition oblige!

- Le chiffre 9 porte-malheur. Donc on ne se mariait pas les 9, 19 et 29 de chaque mois.

 Le 9 porte Deuil.

" Lou noù porto doù."

 

- Te marides pas un nÒu, que lou nÒu porto doù e subre tout pas un dilun qu'à la fin de l'an sias pulèu tres o un".

- Ne te maries pas un neuf, que le neuf porte deuil ! et surtout pas un lundi, qu'à la fin de l'an on est parfois trois ou un

 

- Pour éloigner le mauvais sort, on mettait du sel dans la poche de la veste du marié et dans les chaussures de la mariée.

 

 Les fiançailles:

Bien entendu avant le mariage les "amoureux" devaient se fiancer. Le jeune homme devait obtenir son "entrée" auprès des parents. S'il était "accepté ", il était accueilli lors des repas dominicaux puis la cérémonie proprement dite des fiançailles pouvait se dérouler. La période de fiançailles pouvait parfois être très longue. La jeune fille en profitait pour préparer son trousseau.

Mais s'il arrivait que les parents n'acceptent pas le prétendant ne lui restait alors que le solution "d'enlever" la jeune fille. Cet "enlèvement" s'effectuait devant témoins afin que le consentement de la jeune fille soit reconnu. Les amoureux restaient cachés durant 3 jours. A leur retour, le mariage était obligatoire quoi que puissent en dire les familles. Cette tradition, plutôt usitée dans les villages, s'est maintenue jusqu'aux environs de la première guerre mondiale...

 

 Enterrement de vie de garçon et de jeune fille:

Il est d'usage d'enterrer (pas qu'en Provence) sa vie de garçon et de jeune fille,en compagnie de ses meilleurs amis autour d'un bon repas. Méme chose pour la jeune fille, sauf que cela se passait le dimanche qui précédait son mariage.

 

 La sortie de la mairie:

A la sortie de l'hôtel de ville, 1 à 2 tombourinaïres ouvrait la marche en jouant un air traditionnel sur lequel des petits rigolos chantaient des paroles grivoises. Puis les mémes tambourinaïres faisaient danser les invités pendant le repas de noces.Dans certains villages, le nombre des témoins était trés important, pouvant aller jusqu'à 15 personnes.

 

 La cérémonie religieuse:

Lors de la bénédictions des jeunes mariés par le prêtre, 2 jeunes filles tenaient un voile au dessus de la tête de la mariée. Ce rite fait référence à l'ancien testament où il est dit: Toute femme qui prie la tête découverte fait affront à son chef. Ce serait peut-être la raison pour laquelle la coiffe de la mariée se compose souvent d'un voile. La mariée ne nouait sa coiffe qu'au moment d'offrir à la vierge, son bouquet composé de fleurs blanches.

 

 

 La sortie de l'église:

Les mariés devaient passer sous un arceau fleuri, en se donnant la main. Le mari remettait à sa femme, la clef de la demeure qu'elle accrochait au Clavier en argent ( crochet auquel étaient suspendues les clefs de sa future demaure), d'un coulas (bracelet en or) de sa robe de mariée, de sa parure de bijoux de noces, De son châle et de son jupon de mariage. Châle et jupon étaient d'ailleurs façonnés par la mariée selon les techniques traditionnelles de la broderie et du boutis.

 Une coupe de blé était alors remise à la jeune mariée qui devait jeter le contenu sur les parents de son époux, afin d'indiquer son intention d'apporter la prospérité dans sa nouvelle famille. Aprés la messe qui se déroulait toujours dans la paroisse de la ville de la mariée, le repas était offert aux invités. Dans les campagnes, il avait lieu dans ou devant le mas.Pour l'occasion, la maison était décorée richement et gaiement.

 

 

 Le cortége:

Les mariés partaient accompagnés des familles pour un cortége.

 

 

  Le repas de noces:

Au cours du repas, les jeunes mariés devaient manger dans la même assiétte. Puis on remettait à la mariée 3 petits pains. Elle en donnait 2 à sa famille et 1 à ses amis. Ce qui signifiait qu'elle devrait étre économe et nourrir d'abord sa famille, sans pourtant oublier ses amis.

 

 La jarretiére:

Aprés le repas, on enlevait la jarretiére de la mariée. On la mettait dans sa chaussure et montait les enchéres à qui voulait garder la jarretiére. Une tradition qui persiste de nos jours.

 

                           

 

 

 

 

Le partage de l'Amour, c'est du bonheur de s'aimer chaque jour !

 

***

 

* Saviez-vous que par tradition provençale les parents de la mariée et les parents du marié devenaient beau frère et/ou belle soeur ?! 

Dans le film avec Fernandel et Gabin, il le dit à 21 minutes.

L'âge ingrat de 1964

 

 

 

 

Chapeau haut de forme, porté le jour de son mariage par Marius, l'arriére grand-pére de mon mari. Le 13 avril 1912.

 

Un exemplaire original du journal "Le petit Provençal " le jour du mariage à Sorgues de Marius et Marie, les arriéres grands-parents. Ils se sont aimés 60 ans durant.

 

             

                    Marie                                 Marius

* C'était les arriére grands parents de mon mari et les arriére arriére grands parents de nos enfants.

 

 

 



10/02/2015
18 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 363 autres membres

<
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion