Entraigues sur la Sorgue

  Entraigues sur la Sorgue

 

 

Statue Lavandiére à Entraigues sur La Sorgue

Une magnifique lavandière dans Entraigues

 

 

 Cité vers 1095 "Interaquis", village entre les eaux. Anciens marais (les paluds) asséchés aux 6 éme et 7 éme par des moines qui creusèrent les canaux de la "grande Sorgues", de la "Sorgue de Velleron", et de la faible. La seigneurie fut du moyen-âge à la révolution, l'objet d'une co-seigneurie compliquée. A la fin du 16 éme, la cité fut enlevée par les protestants, puis reprise peu après par Archevêque Grimaldi.  

 

 

La Sorgue à Entraigues sur La Sorgue

La Sorgue traverse la commune. De nombreux canaux de drainage et d'irrigation. 

Jusqu'en 1993, la commune s'appelait Entraigues-sur-Sorgues. Le nom propre de la rivière en français, la Sorgue, vient du nom commun provençal "sorga" qui signifie source, petit cours d'eau. Entraigues-sur-la-Sorgue signifie littéralement "entre les rivières sur le ruisseau".

 

 

La Sorgue à Entraigues sur La Sorgue

Le réseau de Sorgue qui traverse la commune prend sa source à  Fontaine de Vaucluse et va se jeter dans l'Ouvéze, à Bédarrides.

 

 

Village oppidum gaulois de Vindalium, sur une colline. Village de plaine juché sur une légère éminence de safre que les maisons semblent escalader.  La frontière avec Sorgues, située à l'ouest d'Entraigues, est géographiquement symbolisée par le Mourre de Séve, haut de 110 mètres.

 

Remparts à Entraigues sur La Sorgue

Remparts du XIV ème siècle. 

Bâti sur un rocher de safre coquillier de couleur rousse, le village d’Entraigues-sur-la-Sorgue, anciennement rattaché au  Comtat Venaissin (Etat pontifical du XIIIe et au XVIIIe siècle) est aujourd’hui encore, cerné par quelques vestiges de remparts édifiés au XIVe siècle.

 

Reste de vieux Remparts à Entraigues sur La Sorgue 

 Vestiges de remparts, courtines percées de meurtrières

Ils furent édifiés au XIVe siècle (fin de la guerre de cent ans, Grandes Compagnies) et au XVIe siècle (guerre de religion). Ils servirent aussi à se protéger lors des épidémies de peste. Il y avait trois portes, le Portail Vert, la Porte du Béal avec son ravelin protégeant  l’abreuvoir des bêtes, la Porte d’Avignon, porte principale éclairée par une lanterne.

 

Photo "avant" dessus et photo "après" dessous

 

Trompe l'oeil à Entraigues sur La Sorgue

Un trompe-l'œil au carrefour de la route de Carpentras et de la rue Laurent Bertrand.

 

 

Entraigues sur La Sorgue

 Eglise de Saint-Pierre aux liens. Clocher carré finissant en octogone crénelé.

 

 

Un agréable et joli petit village.

 

 

 

 

* Voir d'autres photos sur le blog  

* En savoir plus, voir sur Wikipédia

 

 

 



25/02/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 338 autres membres

<
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion