CRECHE PROVENCALE

 

Crèche provençale 

 

Crèche à Avignon 

 

La crèche (belèn) provençale comportent des personnages traditionnels de la Provence, appelés santons (santoun en provençal) et s'inspirant de la vie du village. L'invention de la crèche daterait du XVIIIe siècle.
Des santouns qui représentent des petits métiers: le berger et ses moutons, le meunier, le boulanger, le rémouleur (l'amoulaire), le pêcheur, la lavandière (bugadiero), la poissonnière, le chasseur, le ramoneur et lou Conse (le Maire), l'aveugle, le tambourinaire, le boumian, le Ravi...

 

 

- L'enfan Jèsu ou lou tant bèu pichot (l'enfant Jésus ou le si bel enfant). 

- Sant Jousè (Saint Joseph). 

- La Santo Vierge (la Vierge MARIE). 

- Les rois mages  sont au nombre de trois : Melchior Gaspard et Balthazar. Richement vêtus, ils apportent chacun une offrande (or, encens et myrrhe) au petit Jésus. Venant de très loin, ils sont en général représentés avec un ou plusieurs dromadaires accompagnés d'un chamelier. Les rois mages arrivent traditionnellement devant l'étable le 6 janvier lors de l'Epiphanie. 

- Lou biou (le boeuf), l'ase (l'âne). L'âne et le boeuf sont incontournables dans la crèche provençale. Dans l'étable, ils regardent le petit Jésus et le réchauffent de leur souffle. 

- Li pastre (les bergers, les pâtres) ils sont les premiers arrivés représentés un agneau parfois dans les bras ou sur les épaules. 

- Lou viei et la vièio (le vieux et la vieille)  s'appellent Grasset et Grasseto. Ils sont souvent représentés assis ensemble sur un banc de la place du village ou debout, bras dessus, bras dessous. 

- Lou ravi (le ravi) est l'idiot du village, personnage naïf qui n'a rien à offrir, mais qui, touché par la grâce de l'événement, se réjouit de la naissance du Christ. Il est toujours représenté les bras levés au ciel en signe d'émerveillement devant le miracle de la nativité. C'est le langage du corps bien connu des méditerranéens, pas besoin de parler pour exprimer ce que l'on ressent, le corps "prend" la parole).  

- Lou tambourinaire (le tambourinaire) est représenté avec son tambourin et son galoubet. Par tradition, c'est lui qui mène la farandole. Il renforce l'idée que la naissance est une fête. 

- Lou pescadou (le pêcheur) souvent représenté avec un filet de pêcheur et une corbeille de poissons. 

- La peissouniero (la poissonnière). 

- Lou pourtarié d'aigo (le porteur d'eau) son offrande est simplement de l'eau présentée dans une cruche. Son origine s'explique dans la rareté de l'eau en Provence dans les siècles précédents. 

- Lou bouscatié (le bucheron). 

- La jardiniero (la jardinière). 

- La masièro (la fermière avec les produits de la ferme). 

- Lou móunié (le meunier, avec son sac de farine). 

- Lou boulangié (le boulanger). 

- Lou banastaire (le vannier) est représenté avec un grand panier d'osier (qui servira de berceau au nouveau né). 

- L'estamaire (le rétameur). 

- L'amoulaire (le rémouleur).

- La bugadiero (la lavandière). 

- Le curé d'une bonhommie naturelle, souvent bedonnant et chauve, il administre la paroisse du village voisin. L'importance du curé dans les villages provençaux d'autrefois explique certainement sa représentation. 

- Le porteur d'eau son offrande est simplement de l'eau présentée dans une cruche. Son origine s'explique dans la rareté de l'eau en Provence dans les siècles précédents.

- La farandole forment une longue file qui se déplace en serpentant. Les farandoleuses sont soit vêtues en arlésienne, soit en provençale ou comtadine avec les différentes nuances vestimentaires qu'apporte le santonnier local.

 

- Histoire du santon 

- Traditions de Noël 

- Photos de santons (album du blog) 

 

 

 

 



09/12/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 304 autres membres

<
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion