Bédoin

 Panneau de ville en provençal de Bédoin

Cité en 998 "Beduinum".

Le nom de Bédoin (Beduinum) est à nouveau cité dans une donation faite en 993 à l'abbaye de Montmajour par le seigneur Exmidio. Le village a été ensuite appelé successivement Bedoin en 1206, Bedoyno en 1318, Bedoynus entre 1363 et 1415, et aux XVIe et XVIIe siècles, Bédoin. 

Au V éme siècle, le Ventoux sert de refuge lors des invasions barbares. Seigneurie de la maison des Baux, puis Budos et des Peyre, des Orléans-Lamotte et au 17 éme, des Vervins. Ce fief appartient à  Raymond V de Toulouse au début du siécle 13éme. 

En 1250, Baral des Baux fit donation du Ventoux "aux enfants de Bédoin nés ou à naître" avec ses sources, ses terres, ses bois et ses pâturages. Il sera source de prospérité pour le village pendant des siècles.

Cependant, les guerres de religion n’épargneront pas le village, de même que les  épidémies de peste de 1629 à 1634, puis celle de 1720. 

Vers le 17 éme siécle, le village tire également profit des neiges du Mont Ventoux. Des glacières y sont exploitées et la précieuse glace, fabriquée et extraite, est vendue jusqu’à Marseille ou Montpellier. 

 

Avant toute mesure, Maignet fait faire des sommations aux habitants du bourg, les invitant à la soumission et à la paix et leur affirmant que tout nouvel acte hostile à la République entraînerait la destruction du village. Les habitants auront vingt-quatre heures pour quitter leur maison avec tout leur mobilier, avant que le village ne soit livré aux flammes. 130 personnes sont arrêtées, parmi lesquelles 16 sont guillotinées et 47 fusillées le 9 prairial (28 mai). Cinq jours après, l'incendie est mis aux habitations. Dans la nuit du 1er au 2 mai 1794, l'arbre de la Liberté ayant été abattu, ordre fut donné par le conventionnel Maignet d'incendier le village et d'éxcuter 66 habitants. Bédoin est entièrement brûlé et rayé de la carte. De même, une adresse présentée le 15 frimaire (5 décembre) par onze habitants de Bédoin parle de "cinq cents maisons livrées aux flammes". La commune sera toutefois réhabilitée un an plus tard, en 1795, sous la Convention. 

Bédoin dans le Comtat Venaissin qui est  terre Papale est rattaché à la France en 1791. 

* 

Sur les contreforts de la face sud du Mont-Ventoux, Bédoin est un village au pied du Ventoux légérement surélevé sur une butte que domine l'église. Le territoire regroupe plusieurs hameaux.

Quelques maisons anciennes, belle couleur ocre des bâtiments.

 *

Voici quelques photos récentes de Bédoin.

 

Demoiselles coiffées à Bédoin

Bédoin possède une très vaste forêt communale aux nombreuses essences différentes. Elle est la plus grande forêt communale de France avec plus de 1 200 espèces végétales. Près de Bédoin, un site naturel et privé, c'est magnifique a visiter, mais un lieu fragile car se sont des anciennes carrières de sable ocreux, les Demoiselles coiffées. Soyez respectueux des lieux !

 

Panneau de bienvenue à Bédoin

 

Mont-Ventoux vue de Bédoin

Magnifique vue du Ventoux de Bédoin 

 

Panneau explicatif Eglise Saint Pierre à Bédoin

 

Monument à Bédoin

Panneau explicatif du Monument à Bédoin

 

Ecole communale à Bédoin

Ecole communale. 

 * 

Blason 

 D'azur à la montagne à trois coupeaux d'argent, une croix d'or sur celui du milieu.

 

 

* Voir d'autres photos dans l'album du blog: Ici

 

 

 

 



02/03/2017
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 377 autres membres

<
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion