-- LES FUSILLES DE VALREAS

 

 

Le massacre de Valréas

 

Pour ne pas oublier

 

 

ATTENTION, la lecture de cet article est difficile, il relate des événements poignants sur le mur des fusillés de Valréas.

 

 

Sur le mur extérieur du musée du cartonnage se trouve le mur des fusillés de Valréas.

 

Devant un simple mur sur la rue devant une cour intérieure et un atelier. (Aujourd'hui, le musée du carton).
 
Le 12 juin 1944, 51 otages y furent fusillés par les Allemands, après la reprise de la ville, libérée par les FFI le 8 juin.
La protection concerne les parties du mur non modifiées, avec les plaques commémoratives:
 
- La plaque de gauche: Ils étaient là, face à ce mur à attendre leur mort
 
- Plaque de droite: victimes de la barbarie nazie.
 
 
inscription: 12 juin 1944 à nos martyrs
 
 
Leurs corps seront emmenés dans la chapelle des pénitents blancs.
 
 
Il y aura 4 survivants grièvement blessés, dont 1 décèdera plus tard. Quand au 4 ème (Auguste Mary), il est tombé lorsque celui-ci a été fauché par une rafale de mitraillette. Il a fait le mort. 
 
 
Chapelle des pénitents blancs
 
 
 
 
 
 
 
Témoignage de Jules Niel, maire de la commune de Valréas. Extrait du livre.... Vaucluse 44. L'année de la liberté retrouvée. ...

 

(Publication réalisée par le service départemental de l'office national des anciens combattants et des victimes de guerre de Vaucluse avec le soutien de la direction de la Mémoire, du Patrimoine et des archives et du conseil général de Vaucluse.)
 
Voici quelques passages du livre:
 
Le maire apprend que les allemands ont l'intention de raser la ville. Horrifié, il tente de convaincre l'officier commandant que la population ne doit pas être tenue responsable des agissements de la résistance. La seule réponse qu'il obtient est l'ordre de convoquer toute la population sur la place de l'Hôtel de ville, les chefs de famille devant se munir du livret de famille.
Vers 16h, alors que tous les administrés de Valréas sont massés devant la mairie, les nazis bouclent la place et se positionnent à chaque issue, armes lourdes et une mitrailleuse braquée sur la foule, victime d'un véritable traquenard. Un officier allemand promet les pires châtiments pour les terroristes capturés et menace de détruire Valréas, en cas de récidive. Tous espèrent alors qu'il n'y aura pas de dénouement tragique à la journée.
Vaine prière...
 
Les allemands conduisent une troupe de prisonniers devant le mur de la maison Clarice. La composition de celle-ci est diverse: résistants capturés lors de leur retraite, maquisards appréhendés dans la campagne, mais aussi des civils arrêtés au hasard des rues et lors de perquisitions arbitraires. Certains otages, une quinzaines de résistants qui étaient en poste sur la route de Baume-de-Transit, sont attachés les uns aux autres. Au total 54 personnes. Arrivé place du Monument aux morts, un spectacle terrifiant s'offrit à mes yeux: une cinquantaine de personnes était alignée face à un mur, les bras croisée sur la tête et derrière elles, se trouvant le peloton d'exécution....
 
Le maire, Jules Niel, sauve 2 vies....
 
... Et brusquement , des coups de feu. Les prisonniers qui tombent sont le plus prés de l'entrée de la route d'Orange......
 
... Les premiers corps sans vie s'affaissent sur le sol. Les allemands poursuivent alors leur funeste besogne qui s'éternise sans raison des 3 pauses" répétées des tireurs......
 
...Tous les fusillés, aux dires de divers témoins, se montrent dignes et courageux devant la mort, certains trépassant au cri de " Vive la France!", d'autres entonnant "la Marseillaise". J'ai entendu les premiers tirs, la première rafale, Il y a eu 2 ou 3 personnes qui sont tombées.....
 
....Puis le tour est venu à moi, il y avait à peu prés trois quarts d'heure qu'on était là, qu'on attendait quand même. J'ai reçu la balle sous l'omoplate et elle est sortie dans le cou, 14 cm ouvert. Le choc m' a lancé contre le mur et je suis parti en arrière...
 
... C'est dur de mourir ainsi, jugés par des criminels, alors que nous avions engagé un combat loyal, en libérant une parcelle de notre pays.... Témoignage de J C.
 
..... Enfin le supplice prend fin: 50 corps gisent au pied du mur. Par miracle, 5 otages échappent à la mort. Je vis des hommes qui vivaient encore: 2 au moins. Je voulus leur faire savoir qu'on ne les oublieraient pas, mais les soldats étaient à quelques mètres et ils seraient peut-être venus les achever s'ils s'étaient rendus compte que je m'occupais d'eux. Je dis donc, en tournant le dos aux soldats, et sans me baisser, ni faire un geste et à voix basse: Soyez tranquilles! On ne vous oublie pas; on viendra vous chercher....
 
Il faut agir dans les plus brefs délais. Il faut donc absolument intervenir tout de suite pour éviter que ces survivants ne soient découverts.....
 
....Un officier allemand viendra à ce moment constater avec le maire que le nombre des fusillés est inchangé...... (témoignage recueilli en décembre 1989 de Mme Jeanne T une infirmière de la croix rouge.)
 
......Pendant la nuit, les survivants sont transportés à l'Hôpital et remplacés par les corps des tués lors des affrontements en dehors de la ville....
Au total , Valréas pleure 53 martyrs, 27 résistants et 26 civils.
 
Le 13 juin, à l'aube, les fusillés sont transférés dans la Chapelle des Pénitents blancs où ils sont mis en bière. Mais un ordre des autorités d'occupation interdit leur déroulement et les reporte au 15 juin à 16 h30 ! De plus, seuls les membres directs des familles , ainsi que le maire et 2 adjoints sont autorisés à y assister.
Les jours suivants, une foule nombreuse vient se recueillir et déposer des centaines de fleurs sur les tombes, symbole du dernier homme.
 
 
Les photos de cet article sont des photos personnelles.

 

* Cela n'a pas été facile de vous écrire cet article, je dois dire que la difficulté a été de lire un livre magnifique (cité plus haut) très émouvant qui retrace le massacre de Valréas en 1944 et les vies brisées de ces personnes qui ont donné leur vie pour que nous restions libres.. Et ensuite de vous en faire un résumé tout en restant respectueuse et sans voyeurisme de ce témoignage. Beaucoup d'émotion pendant l'écriture pour la mémoire de ces hommes m'a profondément émue et touchée.
 
 
Ils ont donné leur courage et parfois leur vie !
 
Ayez une pensée pour eux.
 
 
 
 
 
- Pour en savoir plus  [ici]
- Voir plus de photos sur le blog  [ici]
- Voir aussi: [ici]     
 
 
 

 

 



06/06/2017
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 341 autres membres

<
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion