-- LES FRERES MONTGOLFIER

Joseph Montgolfier

L'invention de l'aérostation à Avignon...

 

                      

            Joseph-Michel                       Jacques-Etienne

        Né le 26/08/1740                   Né le 6/01/1745

    Décédé le 26/06/1810                Décédé le2/08/1799

 

C'est à Avignon, au 18 rue ST Etienne, que Joseph Montgolfier a eu l'idée de l'invention des ballons !

Joseph, ainé de la famille Montgolfier ( Papetiers du Vivarais depuis le XIV siécle), a fait ses études à l'université d'Avignon. Les fréres Montgolfier comptaient de nombreux clients à Avignon, place importante de l'imprimerie et du textile.

En 1782, Joseph Montgolfier alors qui logeait chez un de ses clients rue St Etienne, voulut réchauffer sa chemise le matin en se levant, et la tint au dessus d'un petit feu de papier et la chemise gonflée d'air chaud s'éleva dans la cheminée. Intrigué par le phénoméne, il le reproduisit avec un sac de toile légére qui s'éleva jusqu'au plafond.

18, rue ST-Etienne à Avignon. Nous voyons ici, une montgolfiére sur le rebord de la fenêtre.

La maison au 18, rue ST-Etienne où Joseph Montgolfier à logé en 1782.

18 novembre 1782

Joseph de Montgolfier

découvrit dans cette maison

Le principe de L'aérostation.

 

De retour en Vivarais, il multiplia les expériences avec son frére cadet Jacques. Le 5 juin 1783, ils réussirent à faire voler un ballon à air chaud de 12 métres de haut jusqu'à une altitude de 1000 métres ! Fort de ce succés, d'autres démonstrations furent réalisées notamment à Versailles pour le roi  Louis XVI en 1783 ( avec un ballon emportant dans une nacelle d'osier un mouton, un coq et un canard). Handicapé par une déchirure causée au départ, le ballon vola 8 minutes et parcourut 3 km 500. La vogue des ballons à air chaud se développa en France et surtout à Avignon.

 

Les récits d'ascensions occupaient beaucoup les Avignonnais et certains s'étaient mis à tenter des "expériences". Notamment un amateur de sciences, le Marquis de Brantes,  qui possédait un château à Sorgues. C'est dans ce chateau que le Marquis réalisa un premier "aérostat".  Il le fit partir de Sorgues (du château) ... et il vola jusqu'à Orgon en 49 minutes et attérit sur les bords de la Durance.

Fort de cet essai réussi, il développa son invention et proposa une nouvelle démonstration publique dans l'enclos du couvent des célestins de Gentilly à Sorgues le 4 avril 1784...

Il construisit un magnifique ballon* de papier richement décoré (14 métres de diamétre) et équipé d'une nacelle (photo au dessus). Mais "forçé" par ses amis (craignant pour sa santé) de ne pas monter dans la nacelle, il laissa le ballon partir seul. Il s'éleva rapidement dans les airs. Privé de pilote, il se posa sur un arbre dont les branches le détruisirent entièrement.

*Cet aérostat, construit en réseau de rubans de fil  recouvert de papier gros raisin et doublé de papier brouillard, était tout recouvert de peintures. Dans le haut, un semis d étoiles, au milieu, un large bandeau en forme de terrasse où étaient alignée une décoration allégorique de pots à feu et d'où pendait une draperie. Sur le pourtour de cette ornementation était inscrit en grandes lettres le quatrain suivant (M Artaud):

Le génie est du ciel le don le plus parfait.
Montgolfier qui l'obtint, maître de l'Empyrée,
M'entraine sur ses pas à la voûte éthérée;
Et je rapporte aux Dieux le tribut du bienfait.

La galerie ou nacelle en osier recouverte d'une toile peinte avait 4 pieds de largeur sur 2 de hauteur. Elle était fixée au ballon par deux systèmes de cordes...

 

En mars 1784 Joseph Montgolfier vint, une fois encore à Avignon, présenter une nouvelle invention.. Le parachute! Une invention qui venait compléter la première en permettant aux futur voyageurs aériens de se prémunir des dangers dus à la destruction accidentelle de leurs ballons...

Le 12 juin 1784, le sieur Scanegati (physicien Avignonnais) a fait voler un ballon avec à son bord, un aéronaute, sous les éloges de Joseph Montgolfier.

De nombreux développements ont suivi dans l'usage des ballons et de études sur les conditions de "vie" des aéronautes en altitude... Puis les premiers aéroplanes sont apparus...

Tous ces événements on été reproduits pour orner des assiettes de scénes d'ascensions. (Carbonel Maitre faïencier à Avignon).

 

 

Le goût de la fête !

La société urbaine du début du siécle se caractérise par un goût immodéré des événements...

En 1904, sur la place de l'horloge  à Avignon on fête Pétrarque, dont c'est le 600 éme anniversaire de la naissance.

Pour cet événement des réjouissances sont organisées... Une ascension en ballon est proposée, depuis la place de l'horloge. Le succés est grandiose !

Guère étonnant pour une ville qui a connu les observations des Montgolfier.

 

Place de l'horloge en 1904. Succès grandiose!

 

* Pour en savoir plus

* article sur la Provence

 



14/11/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 306 autres membres

<
Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion